anarchie pour l'évangile !

Enfants du Verbe

with 2 comments

Je vous rassure : je n’ai pas du tout l’intention de (ne) parler (que) de « moi ». Mais je dois le faire un tant soit peu, pour « enraciner » mon témoignage dans ma vie, et le rendre ainsi plus compréhensible. Je ne crois pas en avoir parlé jusqu’ici, mais j’ai commencé l’écriture avec la poésie (à 7 ans), et elle jalonne ma vie depuis. Une part est consignée sur internet, surtout sur le blog central : 

http://delaterreetduciel.blogspot.com/

 

Attention, il ne s’agit que de poésie – à sonorité spirituelle …

 

 

 

Et prier je ne peux

 

Surdité de nos voix

Aveuglement des sens

Et moi j’avance nu
Porté par le désert

Ni cri ni loi
La fontaine intérieure

A l’écoute des peines
Emprisonnées

L’exil est sans abri
La nuit sans voile

On arrache ma vie
Dans le temps suspendu

Et prier je ne peux
De mes larmes niées

Ô je m’avancerai
Sur la jetée

Le vent me sait
L’envol me suit

Je m’y vois ombre
De personne

Présence pure
Qu’un chant entonne

 

 

 

 

 


pour parler ensemble

Written by Observatoire situationniste

5 janvier 2009 à 21:25

Publié dans Non classé

Tagged with

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Il pourrait ressortir de ce titre de poème, par déduction-association avec le titre de ce site, qu’on peut difficilement être anarchiste et prier, or je crois que c’est tout à fait compatible . La Parole de Dieu ce n’est pas un pouvoir qui nous serait imposé, c’est un acte d’amour que le créateur fait à sa créature. Les rapports entre les hommes et Dieu ne sont pas de nature de pouvoir mais de filiation, d’identité de chair, de nature. Edith Piaf qui je crois n’avait aucune idée de la prière selon la révélation d’Arès : « prononcer ma parole pour l’accomplir (35/6) » sentait intuitivement de manière sensible cette filiation. On lui rapporte ces propos dans le film « la môme » : à la journaliste qui lui demande pourquoi elle prie beaucoup , elle dit « je prie, parce que je crois à l’amour ».

    Bdlf

    20 janvier 2009 at 22:48

  2. Merci Bdlf de ce commentaire !
    Je vous rassure, prier ne me semble pas incompatible avec l’anarchie (et non anarchisme, car je ne suis pas anarchiste, mais favorable depuis toujours à une vie sans chefs ni « lois »).

    Là, il ne s’agit que d’un épisode existentiel, que cette poésie cherche à rendre, où la prière, qu’elle soit d’imploration, de demande, ou d’accomplissement est – c’est non poétiquement dit – « coincée » dans la gorge.
    Mais je ne vais pas faire l’explication du texte, il n’a pas valeur d’enseignement, mais de dégagement : ce moment de ma vie m’a aidé à opérer bien des détachements… C’est un peu le sens et la portée de sa conclusion.

    Je m’incline comme vous devant la vérité de ces paroles :
    « Prononcer Ma Parole pour l’accomplir, voilà la vraie piété ».
    Et je partage ce que vous dites sur nos relations avec Dieu, qui ne sont pas de pouvoir, c’est manifeste !, mais bien de filiation.

    Voilà…
    Comme je le disais en publiant cette page, il ne s’agit ici que de poésie, et d’éclairage sur mon témoignage.

    laurentchaumette

    20 janvier 2009 at 23:27


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :