anarchie pour l'évangile !

Le retour de la désobéissance civile

with 7 comments

Désobéir à l’injustice est la loi de l’homme libre

J’ouvre ici un fil d’information, sur la radicalisation actuelle de l’ insoumission aux pouvoirs, qui me semble particulièrement prometteuse pour l’avenir, et bien dans la ligne des dépassements fraternels que nous avons vu à l’oeuvre dans les DOM.

Mais d’abord :

Le 11 septembre 1906, Gandhi réunissait trois mille personnes au Théâtre impérial de Johannesburg pour prêter serment de « désobéissance ».

Bien qu’occulté depuis 2001 par un autre 11 septembre, cet acte contestataire et fondateur coïncide avec la recrudescence, en France, de cette forme de protestation collective. Des mobilisations non-violentes touchent aujourd’hui tous les secteurs de la société, qu’elles soient en faveur des étrangers sans-papiers, anti-OGM, pour le droit au logement, antipub, contre les laboratoires pharmaceutiques, contre le partage du secret professionnel dans le secteur de la santé publique ou contre le fichage génétique.

Gandhi a lui-même qualifié le 11 septembre 1906 comme étant le jour où tout a commencé : son combat basé sur la non-violence et l’organisation des grands mouvements pacifiques de désobéissance civile.

Ce mouvement de résistance non-violente s’appuyait sur la satyagraha, un terme inventé par Gandhi pour désigner la “force de la vérité”, qui amène l’adversaire à réviser son point de vue et à reconnaître ses torts sans recours à la violence.

Etymologiquement le terme sigifie l’étreinte (graha) de la vérité (Satya).

à force d’appliquer le principe « œil pour œil », le monde entier deviendra aveugle.

Nous y sommes !

/-l-arme-des-desesperes-

« La désobéissance civile est de retour et elle n’est plus seulement l’arme des activistes. La faute à qui? A un pouvoir sourd, peut-être… »

(…)

« Quelles qu’en soient les raisons, la radicalisation des mouvements sociaux est en tout cas en marche »

Même du côté des jeux vidéo… !

/vive-les-jeux-videos-ou-il-faut-saimer-les-uns-les-autres

Un signe de plus de ce besoin de plus en plus perceptible, de mieux en mieux exprimé, de se resolidariser les uns les autres, dans une libre et joueuse insoumission à toutes les dominations.

(ajout:12/03)


Robins des Villes !

les nouvelles formes d’autoréductions populaires

A chaque fois, quelle que soit la région, se retrouve le même mode opératoire :

  1. Une trentaine de militants entrent dans le supermarché en petits groupes, avec paniers ou chariot
  2. Ils les remplissent de nourritures, arrivent aux caisses simultanément et au moment de régler leurs « achats », refusent de payer
  3. La sécurité intervient, puis les négociations commencent avec la direction du magasin
  4. Parallèlement, les militants sans paniers distribuent des tracts justifiant l’action et déploient une banderole avec leur slogan (« Face à la crise, nous réquisitionnons, nous partageons », à Grenoble)
  5. Au bout de trente minutes à une heure, le magasin cède à la revendication, à la fois pour éviter que la situation ne s’envenime et en raison du manque à gagner
  6. Le groupe des militants redistribue la nourriture devant une agence de l’ANPE ou à leur réseau (sans-papiers, précaires)

 » Comme Robin des Bois en son temps, ces héritiers des autonomes italiens des années 70 s’appuient sur la popularité de leur action. D’ailleurs, les clients témoins de ces scènes n’ont pas l’air d’avoir à leur encontre une attitude hostile.

Tout comme les policiers qui ne sont pas intervenus, alors qu’ils étaient présents (en Bretagne, le récit du Mouvement des chômeurs et précaires en lutte de Rennes (MCPL) mentionne la présence de « deux nationaux à l’extérieur et un RG en fin d’action »).

En cas d’intervention, les forces de l’ordre laissent toujours les activistes repartir librement. De même, à ce jour, aucune plainte ne semble avoir été déposée par les responsables des enseignes concernées. Comment expliquer le retour de ce phénomène ? Effet de la crise économique Retour des pratiques largement expérimentées dans l’Italie des années de plomb ? Radicalisation des groupes se revendiquant « autonomes » ? En tout cas, si la crise persiste en 2009, l’autoréduction a sans doute de l’avenir.  »

► L’autoréduction du temps de travail, où l’on risque de perdre son job
► L’autoréduction dans les transports, qui peut d’ailleurs s’étendre au paiement de tous les services publics (eau, gaz, électricité…)
► Le récit d’une autoréduction menée en Argentine, dans un hypermarché Carrefour de Buenos Aires

Article intégral

La publication de cette photo de cette femme très digne et belle de sa dignité ne signifie aucune sorte d’engagement de nature politique, et encore moins politicien.

(ajout:23/03)

A CONSULTER !


La Désobéissance civile

Henry David Thoreau


 » De grand coeur, j’accepte la devise: « Le gouvernement le meilleur est celui qui gouverne le moins » et j’aimerais la voir suivie de manière plus rapide et plus systématique. Poussée à fond, elle se ramène à ceci auquel je crois également: « que le gouvernement le meilleur est celui qui ne gouverne pas
du tout » et lorsque les hommes y seront préparés, ce sera le genre de gouvernement qu’ils auront. « 

http://209.85.229.132/search?q=cache:uNehc_talXIJ:www.forget-me.net/Thoreau/desobeissance-fr.pdf+La+Désobéissance+civile+Henry+David+Thoreau&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

(ajout:26/03)

Les Désobéissants

« Conscients des limites liées aux modes traditionnels de mobilisation (pétitions, manifestations…), qui ne nous valent que de trop rares victoires, et n’attirent plus guère les nouvelles générations de militants, nous avons décidé de former un réseau informel de militants de l’action directe non-violente. Parce que nous voulons nous battre pour la défense de la vie et de la justice sociale, nous avons décidé de nous organiser en un groupe de volontaires et d’activistes prêts à agir de manière directe et non violente aussi souvent que nécessaire et possible.

Dans ses concrétisations (stages, rencontres, débats, événements de convergence des luttes), le manifeste des désobéissants est donc une plateforme d’échange et de rencontre autour de la non-violence active et de la désobéissance civile. Il se veut un outil que chacun doit s’approprier. Ainsi, la responsabilisation et l’autonomisation sont favorisées et essentielles pour aller vers une émancipation individuelle et collective tout en développant des solidarités actives.

Nous sommes des faucheurs d’OGM, des démonteurs de panneaux publicitaires, des clowns activistes, des dégonfleurs de 4×4 de ville, des inspecteurs citoyens de sites nucléaires, des intermittents du spectacle, des activistes écologistes, des hébergeurs de sans-papiers, etc. « 

http://www.desobeir.net/

(Laurent) Je salue l’initiative des Désobéissants, qui contribue à ramener la désobéissance civile au coeur des « manifestations » populaires.
C’est une très bonne chose, et qui peut donner d’autant mieux des résultats qu’elle sera reprise, amplifiée, diversifiée dans des formes imaginatives mais surtout exemplaires en elles-mêmes et solidaires avec la population.
Nous avons de quoi nous inspirer !
Amplifions les désobéissances. Qu’elles soient surtout d’esprit et d’orientation actives et pacifiques, et elles se propageront, plus fortes que la peur.

(ajout:27/03)

Dans une Note récente de Pole Emploi en Midi Pyrénées , il est demandé aux personnels : De vérifier l’authenticité des papiers, « Cette vérification s’effectue en dehors de la présence du demandeur, l’agent devra donc se diriger vers un photocopieur situé en retrait à proximité de la lampe UV » ( Extrait de la note)
De procéder au « traitement des doutes » en dénonçant les suspects…


Ce système induit l’idée d’une fraude organisée et généralisée . Ce n’est qu’un pur fantasme. Il agit sur l’inconscient collectif avec tous les dangers qui peuvent en découler : malaise, culpabilisation, agressivité, violences envers soi-même et envers les autres, et ce, des deux côtés du guichet.

Les porteurs de « faux papiers » visés par cette nouvelle note sont clairement les « étrangers » en situation irrégulière car qui à part de personnes étrangères pourraient être porteuses de faux papiers. C’est un premier pas vers la transmission automatisée et informatisée des papiers de tous les étrangers à la Préfecture voulue par le Ministère de l’Immigration et déjà testé sur Bordeaux.

Nous savons pertinemment que certains de ces demandeurs d’emploi étrangers seront expulsés vers leur pays d’origine dont ils ont fui la misère, parfois la guerre et l’absence de droits fondamentaux. Sous prétexte d’une « chasse aux fraudeurs » on demande donc aux personnels de Pole Emploi de devenir des supplétifs de la police et d’exécuter des ordres du ministère de l’intérieur ou de celui de l’immigration.

Déjà de nombreux collectifs de sites Pole Emploi ont signé des pétitions appelant à refuser d’exécuter ces ordres et instructions.

Nous appelons solennellement tous les personnels de Pôle Emploi à se constituer en collectifs de résistance.

REFI : le Réseau Emploi Formation Insertion regroupe des salariés de Pole Emploi (ex ANPE, Assedic) , DDTEFP, ou encore d’associations, d’organismes de formation qui refusent de collaborer à la chasse à l’étranger qui s’est instaurée dans ce pays. Le REFI se veut un outil de communication destiné à résister collectivement contre toutes tentatives de pression visant à nous détourner de nos missions de service public au profit du contrôle des étrangers considérés, à priori, comme suspects.

Contacts : refi.midipy@yahoo.fr
source : http://www.ac.eu.org/spip.php/dist/squelettes/ecrire/dist/spip.php?article1991

ajout:09/04

Le Monde (extraits) :

Sans-papiers : à Paris, l' »acte de désobéissance civile » des bénévoles

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées, mercredi 8 avril, dans 90 villes de France à l’appel d’un collectif d’associations dont Emmaüs, la Cimade et la LDH pour exiger que l’aide aux sans-papiers échappe à toute notion de « délit de solidarité ».

Témoignages de manifestants, à Paris.

  • Céline, 37 ans.

Depuis les manifestations en faveurs des sans papiers de Saint-Bernard en 1996, Céline n’était pas redescendue dans la rue. Mais « aujourd’hui, c’était important que l’on soit le plus nombreux possible », explique-t-elle. « Je me sens concernée », dit Céline, même si elle n’a jamais aidé des sans-papiers, si ce n’est en donnant quelques coups de main à des voisins dans son immeuble. « Ce rassemblement c’est plus fort qu’une manifestation, c’est le signalement d’un engagement. En étant là, je signale que je suis prête à aider et à assumer mon geste de solidarité. C’est un acte de désobéissance civile de gens qui se disent prêts à être solidaires envers des sans-papiers. »

  • Anne, retraitée.

 » C’est honteux ce qui se passe. Quoi qu’en dise M. Besson [le ministre de l’immigration], il y a bien des traques de sans-papiers. Dans une démocratie c’est intolérable ! », lâche Anne. Cette retraitée essaie, en vain, d’aider un Camerounais de 35 ans, arrivé en France il y a dix-sept ans, à obtenir des papiers : « Il a fait des études, parle parfaitement français, a tout un réseau d’amis français. » « S’il s’agit d’immigration choisie, dit-elle ironiquement, je ne vois pas pourquoi il ne serait pas choisi… « 

« Depuis 1968, c’est ma première manifestation », explique Paquita, chargée de gestion locative. Aujourd’hui, elle se sent « directement concernée ». Car depuis le début de l’année, elle s’est« investie » et aide des Roms ayant un campement dans sa commune. « J’ai été sensibilisée, j’ai appris à les connaître », raconte-t-elle. « Il y a aujourd’hui une prise de conscience des gens, dit-elle. Au départ, dans mon boulot, je ne parlais à personne de ce que je fais pour les Roms. Mais maintenant, mes collègues me donnent des habits, de la nourriture pour eux. »

« C’est ma première manifestation parce que cela commence à être trop répressif. C’est normal d’avoir la main tendue et il est inadmissible que cela soit réprimé », dit Odile… qui a vu le filmWelcome. Un film qui, relève-t-elle, « montre bien toutes les tracasseries auxquelles on peut être soumis quand on commence à aider des sans-papiers »« On agite aujourd’hui le spectre de la peur devant les gens pour qu’ils restent bien tranquilles chez eux », dénonce-t-elle.

Tous les témoignages :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/08/sans-papiers-a-paris-l-acte-de-desobeissance-civile-des-benevoles_1178423_3224.html

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ne pas oublier l’arme de la greve de la consommation. Le peuple a un grand pouvoir Mais Le Sait-il ? Les Temps sont venus ! Il faut se lever !

    fedydurke

    16 février 2009 at 09:57

  2. Oui !
    A chacun de nous, petits oiseaux engourdis, de transmettre partout où nous pouvons le goût de ce « nouveau » jeu,
    la satyagraha.

    laurent chaumette

    16 février 2009 at 10:04

  3. Texte du 23 Janvier 2008

    DAVOS, le bal annuel des Vampires (face a l’actualité on peut le lire par rapport au G20 .)

    Chaque année un peu plus de convive autour de la table ou le plat principal n’est pas la faim dans le monde mais se chiffre en MILLIARD d’euro .Chaque années un peu plus de mains mise sur la liberté des peuples, sur le partage des richesses….
    Là s’organise les génocides a venir, le pillages en règles des sols, les pseudo accords de paix qui n’en finisse plus de déclenché des guerres. Le terrorisme lui même est organisé là.La mise en place des dirigeants politique de la planète…….L’effondrement de l’économie a visage démocratique, de la solidarité entre les hommes…la fin de notre civilisation, l’entrée dans l’âge d’or de MAMMON est là.
    Il désigne ces VRP, ces présidents, ces ministres….les répands sur la terre pour sa grandeur pour sa gloire….

    Les peuples du monde sont invité a se levé et comme un seul homme et rejet en bloc le dessin de la bête car son projet est bien de donné naissance aux monstres et aux mutants a tous ce qui nous fera peur….
    Notre salut réside dans notre capacité a nous unir contre ce fléau qui capte l’esprit humain , le dénature en lui fessant croire que seul l’argent répond a tous les problèmes de l’homme, Que seul la possession de l’or garanti le pouvoir, que seul ce pouvoir peut dirigé les êtres, les asservir les dominer les anéantir et faire de celui qui le possède le maître suprême.
    Il capte les corps, les drogues les médicalise, les asservis au faste du superflu des mégalopoles ainsi qu’a la pharmacopée et a toutes les manipulations contre nature.
    Que les élus seront ceux qui règne sur le matériel sans partage.
    Les religions même, ne sont plus un refuge, car là aussi la bête réside en souveraine, les guides sont sous contrôle leurs parole déstabilise les croyants les confine a l’obscurantisme, a la haine, aux acte contre la fraternité humaine. Ils divisent…. Ils règnent…… Ils exterminent.
    Que les peuple du monde ce réveille cette année encore des milliard seront opposer a des millions de victime de ce festin.

    Sinouhé

    Très belle Photo jointe de la dame a la pancarte

    Sinouhé

    29 mars 2009 at 07:22

  4. finalement, lorsque l’amour du prochain devient un délit les consciences se réveillent.
    Il est également de plus en plus difficile pour les nantis de justifier la misère dans une société d’abondance.
    Le crime d’argent devient enfin flagrant.
    Tellement grossier, qu’à force de se contorsionner au G vain, pour tenter de légitimer économiquement la désolation qu’il engendre, son masque tombe.
    Le roi est nu.
    Bientôt on comprendra également qu’aucun martien ne nous menace.
    Toutes les armées du monde se sentiront bien seules, dépourvues, devant la vison dantesque du massacre qu’elles organisent et imposent au nom d’une fausse paix.
    Paix qu’il faut, prétendent-ils, armer jusqu’aux dents pour qu’elle puisse exister.
    La terre danse sur son axe, inutile de la pousser ou de surveiller sa rotation avec les dizaines de milliers de têtes nucléaires décervelées qui menacent nos têtes à nous.
    Drole de tête à tête.
    Sur terre je ne vois pour contraindre les humains, que des humains.
    Je trouve bizarre et absurde de passer si peu de temps en compagnie de tant d’horreurs, de bêtise et d’injustices.
    C’est le chemin, il est long et nos vies si courtes.
    Bon courage à tous les activistes, agissez dans la joie, l’humour, l’ingéniosité et la dérision.
    En chaque indifférent sommeille un homme, réveillons le.
    laurent

    laurent

    16 avril 2009 at 16:31

  5. Changez de banque, allez a la poste. Et achetons de l’or ! Un peu bien sur. Consommons de la nourriture et des livres, non ses ridicules gadgets qui nous amollissent l’esprit. Fermons nos postes de tele et faisons l’amour a nos femmes.
    Arretons nous sur la route et soyions humains quelques minutes par jour. Parlons avec le clochard, le declasse, qui mendie sur l’asphalte. Demandons aux pretres pourquoi ils ferment leur eglise. Devenons des hommes !

    fedydurke

    17 avril 2009 at 14:03

  6. acheter de l’or? quand on achète quelque chose il convient de savoir ce que l’on achète et la provenance de ce que l’on acquiert.
    voici pour édification quelques lignes (pas rails) d’une livre passé sous silence lorsque l’on enseigne les « grandes découvertes »à nos enfants et pour cause….

    L’auteur, don fray bartolomé de las casas écrit en 1552 au « très haut et très puissant seigneur, le prince des espagnes, don felipe, notre seigneur.
    Le titre de son rapport: très brèves relation de la destruction des indes.
    Bien sur, las casas n’a pas été écouté.
    Voici quelques extraits…..
     » au cours de ces quarante ans, plus de douze millions d’âmes, hommes, femmes et enfants sont morts injustement à cause de la tyrannie et des œuvres infernales des chrétiens. Ce chiffre est sûr et véridique….
    Si les chrétiens ont détruits tant et tant d’âmes et de telle qualité, c’est seulement dans le but d’avoir de l’or, de se gonfler de richesses en très peu de temps et de s’élever à de hautes positions disproportionnées à leurs personnes.
    A cause de leur cupidité et de leurs ambitions insatiables telles qu’il ne pouvait y en avoir de pire au monde, et parce ces terres étaient heureuses et riches et ces gens si humbles, si patients et si facilement soumis, ils n’ont eu pour eux ni respect ni considération, ni estime. Je dis la vérité sur ce que je sais et ce que j’ai vu pendant tout ce temps.
    Ils les ont traités je ne dit pas comme des bêtes (plut à dieu qu’ils les eussent traités et considérés comme des bêtes), mais pire que des bêtes et moins que du fumier.

    Je ne résiste pas au plaisir d’un autre extrait de ce texte.

    Un cacique explique, à cuba, pourquoi il a fuit les espagnols et pourquoi ces derniers massacrent tout ce qu’ils trouvent.

    Savez-vous pourquoi ils font cela?
    Ils dirent » ils ne le font pas sans raison: c’est parce qu’ils ont un dieu qu’ils adorent et qu’ils aiment beaucoup et pour l’obtenir de nous afin de l’adorer ils tentent de nous soumettre et nous tuent.
    Hatuey avait chez lui un petit panier plein de bijoux d’or. Il dit ; » voici le dieu des chrétiens: si vous le voulez bien faisons pour lui des areitos ( ce sont des fêtes et des danses).
    Peut-être lui ferons-nous plaisir et ordonnera-t-il au chrétiens de ne pas nous faire de mal »
    Tous crièrent: « c’est bien, c’est bien ».
    Ils dansèrent devant l’or jusqu’à la fatigue.
    Puis le seigneur hatuey dit; « écoutez, quoiqu’il en soit, si nous gardons cet or, ils finiront par nous tuer pour nous l’enlever: jetons le dans ce fleuve ».
    Tous votèrent pour qu’il en soit ainsi, et il le jetèrent donc dans un grand fleuve qui coulait là.
    Fin de l’extrait.

    Ce cacique fut finalement capturé et brulé vif.

    Avant d’acheter de l’or, ou d’en conseiller l’achat, lis ce petit bouquin, lis également l’or de blaise cendrars et pense, en passant, à l’or nazi, à l’or prélevé sur les cadavres, à tout le sang que la cupidité et le gout de l’or ont fait couler sur terre.

    L’or est un métal dit inaltérable dans la table des éléments de mendeleïev.
    Peut-être que les boucles d’oreilles en or que j’ai offert à ma femme voici quelques années proviennent des dents d’un cadavre, d’un massacre d’indiens d’amérique du nord ou du sud, peut-être aussi d’un prospecteur chanceux, on ne sait pas mais une fois fondu, sa provenance est quasiment impossible à restituer de même que son histoire,
    Sois cependant assuré d’une chose,au fil de l’histoire, chaque gramme d’or a fait couler des centaines de litres de sang.
    C’est sans doute la soif de métal jaune qu’on n’étanche qu’avec le liquide rouge.
    Dégouts et des couleurs….
    Pense à la ruée vers l’or, à la fièvre de l’or et tu comprendras que l’or est une maladie spécifiquement humaine, en plus il ne se mange même pas.

    J’ai de l’humanité actuelle l’image suivante  » un mec, les poches remplies d’or traverse un fleuve à la nage, le poids de l’or qu’il transporte rend sa traversée extrêmement difficile, il est en train de sombrer mais toujours il espère atteindre l’autre rive.
    A aucun prix il ne videra ses poches et donc, à moins d’une intervention du ciel, ce mec est perdu.
    Je pense que le ciel ne se dérangera pas pour sauver de la folie cupide des êtres dont le seul souci est d’accumuler encore plus et encore.
    Aides-toi et le ciel t’aideras dit le dicton.
    Ceci dit, gardons malgré tout en nous l’espérance, on ne sait jamais, entre sa vie et l’or , peut-être qu’à l’ultime instant notre nageur choisira la vie.
    On peut toujours être surpris..

    Pour ce qui est de consommer de la nourriture, ce n’est pas consommer mais simplement se nourrir et c’est indispensable, vital.
    Les livres bien que ressortissant d’une autre catégorie me semblent également indispensables, peut-être même vital qui sait, cela dépend de ce que l’on appelle vivre.

    La télé est bien évidemment hyper nuisible et surtout pas vitale quant à faire l’amour, on en est toujours au « faites l’amour pas la guerre de mes 17 ans »

    Tu propose d’être humains quelques minutes par jour, c’est bien, faut un début à tout.
    Lorsque nous le serons 24 heures par jour, le monde sera différent.

    Parfois je me dis que les occidentaux ont fermés les portes des églises afin de ne plus être dérangé par l’eternel.
    On lui construit une cabane plus ou moins grande, église romane ou cathédrale, on le boucle dedans et on lui rend visite un peu le dimanche, comme on rend visite à un vieux parent à l’asile.
    Cela calme nos consciences et on ne sait jamais, des fois qu’il existerait vraiment, il ne pourra pas nous reprocher de l’avoir ignoré,visite chaque dimanche quand même.
    Parfois processions et cortèges se déhanchent en ville, entre deux crimes, ça occupe.
    Avec un maximum de folie et d’indécence.
    Laurent

    laurent

    17 avril 2009 at 21:48

  7. En toutes circonstances, l’humain peut percer et rayonner, pour peu qu’il n’y ait plus entre nous aucune domination, aucun mensonge, aucun jugement, juste la perception de notre Similitude.

    Merci Fedydurke et Laurent de vos posts vivifiants !

    franc parleur

    19 avril 2009 at 19:27


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :