anarchie pour l'évangile !

[Repères] L’anarchie et l’église

with 2 comments

 

 Élisée Reclus*

« L’Anarchie et l’Église« 

 

 

 » Le ferme propos que voulons réaliser n’est point d’employer ” les boyaux du dernier prêtre à tordre le cou du dernier roi ! “, mais de faire en sorte que ni prêtres ni rois ne puissent naître dans l’atmosphère purifiée de notre société nouvelle. « 

 

 

La conduite de l’anarchiste envers l’homme d’Eglise est tracée d’avance. Aussi longtemps que les prêtres, moines et tous les détenteurs d’un pouvoir prétendu divin seront constitués en ligue de domination, il faut les combattre sans répit de toute l’énergie de sa volonté et de toutes les ressources de son intelligence et de sa force. D’ailleurs, cette lutte acharnée ne doit empêcher nullement que nous gardions le respect personnel et toute la sympathie humaine pour chaque individu chrétien, bouddhiste ou fétichiste dès que sa puissance d’attaque et de domination aura été rompue. Nous commencerons par nous affranchir, puis nous travaillerons à l’affranchissement du ci-devant adversaire.

 

Nous ne songeons point à nous venger quand viendra le jour où nous serons les plus forts : les échafauds et les bûchers n’y suffiraient point, tant les Eglises ont massacré d’infidèles au nom de leurs dieux respectifs, tant l’Eglise chrétienne tout spécialement a fait de victimes pendant quinze cent années de domination. La vengeance n’est point dans nos principes, car la haine appelle la haine et nous avons hâte d’entrer dans une ère nouvelle de paix sociale. Le ferme propos que voulons réaliser n’est point d’employer  » les boyaux du dernier prêtre à tordre le cou du dernier roi ! « , mais de faire en sorte que ni prêtres ni rois ne puissent naître dans l’atmosphère purifiée de notre société nouvelle.

 

Nous, les anarchistes qui travaillons à l’émancipation complète de notre individu, collaborons par cela même à la liberté de tous les autres, même à celle du mauvais riche quand nous l’aurons allégé de ses richesses, et nous leur assurons le profit solidaire de chacun de nos efforts.

 

Chez la plupart des catholiques, la foi même est mort: il ne leur reste plus que la gesticulation pieuse, les prosternements et les ornements, l’égrenage du chapelet, le ronronnement du bréviaire. Les meilleurs parmi les prêtres sont obligés de fuir l’Eglise pour trouver un asile chez les profanes, c’est-à-dire chez les confesseurs de la foi nouvelle, chez nous, anarchistes et révolutionnaires, qui marchons vers un idéal, et qui travaillons à le réaliser.

– (extraits choisis) –

 

 

 * Élisée Reclus (1830-1905) a toute sa vie cheminé hors des sentiers battus. Anarchiste, communard, certes discret mais néanmoins banni 10 années durant, il est avant tout géographe. Grand voyageur, polyglotte autodidacte, il a été un des premiers écologistes : il accordait à l’homme et à la société une place centrale dans ses recherches et préoccupations, et pour certains il est un des pères de l’écologie politique.

 

 

 

 

Written by O.S

4 mars 2009 à 09:37

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. « ne doit empêcher nullement que nous gardions le respect personnel et toute la sympathie humaine pour chaque individu chrétien »

    Cette citation répond un peu à une interrogation qui me préoccupait.
    L’anarchie respecte l’individu, même s’il est croyant, en tant qu’être humain.
    Mais, qu’en est-il de la position de l’anarchie face à Dieu ?
    Si, on se réfère au slogan :  » Ni Dieu,ni maître »,
    existe-t-il une idéologie active contre Dieu ?
    Ou l’anarchie a-t-elle, un positionnement neutre face à Dieu ?
    Car, en citant : »cette lutte acharnée », il est clair que l’anarchie a des objectifs de combats contre certains ennemis nommés dans le texte…
    Cette liste non-exhaustive(?), comprend-elle Dieu ?

    La réponse à cette question est fondamentale, pour s’inscrire dans une démarche « d’Insurrection de l’Amour », pour les hommes croyants et détachés de l’église et de ses ors !

    MAZARIN

    7 mars 2009 at 14:38

  2. Ce texte
    « L’anarchie et l’église », dans la série documentaire « Repères », ne présente pas un témoignage d’anarchie évangélique, mais juste celui d’un anarchiste ouvert, ouverture qu’à titre pas seulement posthume je lui retourne bien volontiers, car l’ouverture d’esprit dont témoigne cet homme sera des plus utiles et fécondes dans les temps qui viennent.

    Il y a des anarchistes en tous genres, ce qui est bien normal ; des anarchistes chrétiens (voir les pistes fournies dès le départ sur ce site : https://anarchieevangelique.wordpress.com/2008/12/23/anarchieevangile-quelques-jalons/), et bien sûr des anarchistes tout court, sans Dieu ni maîtres, deuxième point où je les rejoins fraternellement.
    Quant au premier, Dieu!, il est visible à n’importe qui au premier coup d’oeil sur ce site qu’IL EST LE BIENVENU.

    Anarchie évangélique ceci dit n’est ni anarchiste, ni chrétienne, mais demande à être comprise dans son mouvement de dépassement pratique de toutes ces étiquettes certes commodes, mais sclérosantes.

    Enfin, il n’y a pas à s’inscrire ici pour avoir une « démarche d’insurrection de l’amour », dont chacun « fixe » (s’il en éprouve le besoin) librement la tonalité, l’ouverture, la rigueur.

    laurent chaumette

    7 mars 2009 at 18:02


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :