anarchie pour l'évangile !

L’insurrection qui vient est L’amour Libérateur

leave a comment »

 

La Fabrique a mis en ligne :  “L’insurrection qui vient”  :

 

 

” Une contestation strictement sociale, qui refuse de voir que ce qui nous fait face n’est pas la crise d’une société mais l’extinction d’une civilisation, se rend par là complice de sa perpétuation.”

“Une vérité n’est pas quelque chose que l’on détient mais quelque chose qui nous porte”...

 

Tiqqun, dont j’ai un peu connu les “membres” il y a quelques années, visait à fait sauter non pas des trains, mais les catégories mentales figées héritée des situationnistes :

le spectacle est devenue une présence absence totalitaire, il faut donc lui répondre par une « absence » totalement présente.

Sans qu’il n’y paraisse, sortez du rang”, est la dernière phrase de la “Théorie du Bloom” (et non du boum !), phrase que votre serviteur avait glissée à l’oreille de Julien lors d’une rencontre autour des « nouvelles spiritualités », qui l’avait lui-même aussitôt ajoutée à son éternel petit carnet de notes… 

 

Bref,
il faut déserter
sur place,
et fouiller ce désert, où sont les frères.
Et renverser toutes les croyances,
même athées !

Ce combat dépasse évidemment Tiqqun*, vient de Loin,
et revient.

Laurent 

(Voir aussi les deux fils d’information précédentsJulien Coupable)

 

*Tiqqun est un mot hébreu qui signifie restitution/accomplissement. C’est un concept présent dans la Cabale et le mouvement messianique Juif. 

 

 

 

En complément

extraits tirés de   » Eh bien, la guerre ! «   :

 

Quand une civilisation est ruinée, il lui faut faire faillite.
On ne fait pas le ménage dans une maison qui s’écroule.

 

Les hommes n’aiment pas le mal, ils aiment le bien qui est en lui.

 

Absolument avant le temps, il y a le sens.

 

Les lieux communs sont la plus belle chose du monde. Il est nécessaire
de se répéter. La vérité a toujours dit la
même chose, de mille manières. L’instant venu, les lieux communs
ont le pouvoir de faire osciller les mondes. D’ailleurs, l’univers est
né d’un lieu commun.

 

Rejetez également les deux côtés. N’aimez que
le reste. Seul le reste sera sauve.

 

L’ennemi n’a pas l’intelligence des mots, l’ennemi les piétine.
Les mots veulent être redressés.

 

Le bonheur n’a jamais été synonyme de paix. Il faut
se faire du bonheur une idée offensive.

 

La sensibilité n’a que trop longtemps été une
disposition passive à la souffrance, elle doit devenir le moyen
même du combat. Art de retourner la souffrance en force.

 

Toute chose se radicalise. La bêtise, comme l’intelligence.

 

C’est une guerre qui n’est précédée d’aucune
déclaration au reste, nous ne la déclarons pas, nous la révélons
seulement.

 

Dans un monde de mensonge, le mensonge ne peut être vaincu
par son contraire, mais uniquement par un monde de vérité.

 

La complaisance engendre haine et ressentiment, la vérité
rassemble les frères.

 

« Nous », c’est nous et nos frères.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :