anarchie pour l'évangile !

OTAN en emporte la violence

with 18 comments

Je commence par dire… que je ne dis pas « bravo », mais je ne juge pas les auteurs des violences. Rien n’est fait pour apaiser les haines, tout au contraire. Sauf que cette violence ne libère rien, n’est pas comprise le plus souvent, et surtout se calque sur le conditionnement à la violence « scientifiquement » mis en place par le pouvoir lui-même. A la fin, l’image aura gagné, telle que prévu dans son scénario. Il faudrait sans doute tout au contraire, pour marquer les esprits, attirer l’écoute de la population,  

s’afficher en non violence, drapeaux blancs partout

  – et alors le désarmement aurait commencé quelque part.   

 

 

On aura beau cependant accumuler les exemples de l’efficacité de l’action non-violente, cela ne suffira hélas pas à faire percevoir la vérité de la non-violence.

Elle est d’un autre ordre. Pour que les hommes cessent d’être violents, il faut qu’ils décident d’opter pour la non-violence.

Cette option existentielle est d’essence spirituelle.

La maîtrise de la non-violence est identique à la maîtrise de soi – ce qui est la meilleure façon de se passer de « maîtres ».

 

 

GANDHI :  » En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. « 

Il est grand temps d’apprendre à répandre l’Amour Libérateur :

« Les hommes craignent la vérité parce qu’une seule étincelle de vérité formulée et vécue en fait éclore d’autres. », Wilhelm Reich.

 

 

 

En complément

 

Qu’est-ce que la non-violence ?

Le principe de non-violence est appelé en Inde a-himsa (privatif de himsa = nuire, endommager), mot qui peut ainsi avoir une traduction courante : non-violence, ou une traduction technique : non-nuisance.

Ahimsa ne signifie pas seulement la non-nuisance, mais encore le respect de toutes les formes de vie, la bienveillance, la compassion envers tous les êtres vivants.

C’est peut-être justement cet esprit qui nous manque actuellement, dans cette société post-industrielle où seule compte la productivité immédiate pour l’homme, au dépens des autres êtres vivants, de la nature, de la planète Terre elle-même…

C’est en quelque sorte la  » force du faible « , l’ultime recours devant un combat à armes inégales. En subissant la violence et en refusant d’y répondre, on brise cet enchaînement de violence, en le faisant comprendre à son adversaire et à l’opinion publique. Le scandale de l’oppression, de l’injustice ainsi dévoilé, touche les coeurs, ouvre les yeux, réveille la conscience morale de l’adversaire ainsi que de l’opinion publique, qui à son tour fait pression sur celui-ci. Finalement, ne pouvant plus persister dans la voie de la violence, l’adversaire se résoud à admettre son erreur et baisse les armes, dans une sorte de conversion à la paix, et non pas avec un esprit de défaite et de revanche.

La non-violence n’a rien d’une passivité, d’une résignation, encore moins d’une lâcheté.  » La non-violence, disait Gandhi, ne consiste pas à ’s’abstenir de tout combat réel, face à la méchanceté’. Au contraire, c’est une forme de lutte plus énergique et plus authentique que la simple loi du talion, qui aboutit à multiplier par deux la méchanceté « …

Les moyens qu’utilise la lutte non-violente : la résistance passive, la désobéissance civile, la non-coopération, la grève générale, les marches symboliques.

 » Je n’hésite pas à dire que là où existe seulement le choix entre la lâcheté et la violence, il faut se décider pour la solution violente « .

La non-violence est au contraire souvent un acte héroïque et exige une grande maîtrise de soi, une grande force d’âme.

La non-violence est une arme humaine par excellence, car elle rend plus humains ceux qui l’utilisent et ceux qui la subissent.

Elle s’appuie avant tout sur ce que tous les sages n’ont cessé de tenir comme but, satyagraha (la force de la Vérité).

source : http://www.non-violence.ch/

 

 

 

Written by Observatoire situationniste

5 avril 2009 à 20:55

18 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1.  » Si nous nous affichons

    Par MILLIERS en DRAPEAUX BLANCS

    – d’entrée de jeu,
    bien visiblement
    et avec une publicité maximale préalable –

    et que les CRS chargent ?
    Nous créons une sympathie populaire maximale.
    Si nous nous y tenons, si nous généralisons,
    nous tenons entre nos mains un soulèvement à la contagion irrépressible.

    Cette « option » est le seul dépassement pratique efficace de la haine, de la violence, et du pouvoir.

    Chiche ?

    PAR MILLIERS EN DRAPEAUX BLANCS !
    Bien amicalement et fraternellement à chacune, à chacun, à tous. « 

    anarchiepourlevangile

    6 avril 2009 at 08:25

  2. Non violence ?
    Commencez par refuser de faire le service militaire, de vous tenir à l’écart de la politique (comme le Christ, comme les premiers chrétiens).
    Cela sera une réalisation de Mika 4:4 ou du texte similaire d’Isaïe.
    Seulement tout ce que nous voyons c’est du parti prit de la religion dans les conflits, ce n’est pas bon du tout.

    DM

    6 avril 2009 at 09:40

  3. Bonjour DM !
    Je n’ai pas bien compris ; vous êtes opposé à la non-violence ?
    Ou bien vous n’avez aucune considération pour des non-violents qui n’auraient pas suivi au préalable vos (louables) conseils ?

    Et vous parlez de « parti pris » ?

    laurent chaumette

    6 avril 2009 at 09:46

  4. Je suis pacifique, mais je ne milite pas.
    J’apportais juste quelques éléments bibliques (allusions) qui montre ce que le chrétien devrait faire (et ce qu’il faisait au premier siècle).
    Maintenant chacun fait ce qui lui plait..
    Pour les conseils, je ne fais que transmettre, je n’ai pas de leçon à donner aux autres..

    DM

    6 avril 2009 at 10:11

  5. au fait, bonjour, désolé 😀

    DM

    6 avril 2009 at 10:12

  6. Bien noté tout,
    et bienvenue.

    laurent chaumette

    6 avril 2009 at 10:17

  7. Pour la création de WHITE Blocks :

    http://whiteblocks.wordpress.com/

    laurent chaumette

    8 avril 2009 at 21:38

  8. Si nous nous affichons

    Par MILLIERS en DRAPEAUX BLANCS

    C’est bien le probleme ! Le probleme est : Comment faire, agir, penser pour que ce si soit une realité. C’est merveilleux de parler et d’ecrire de jolis posts ispirés, mais la realité ne se nourrit pas de belles declarations divinement inspirées. Elle a besoin de matiere, d’action.
    Gandhi a deplacé des milliers de gens ! Voire des millions. Et bien Comment faire et allons ! Faisons comme lui, pour ne pas nous retrouves ici dans dix ans a écrire, encore et encore, des posts divinement inspirés.

    fedydurke

    8 avril 2009 at 23:50

  9. Cher Fedydurke,
    je n’ai pas d’autre recette pour ma part ici que :
    1) proposer des textes autour desquels tisser une meilleure humanité ;
    dont la pratique ne s’arrête pas je l’espère à internet ;
    2) ainsi que proposer des actions comme celle-ci, d’inspiration proche de Gandhi je crois,
    en espérant qu’elles seront soutenues, diffusées et reprises…

    laurent chaumette

    9 avril 2009 at 00:39

  10. Et cette vidéo qui vient de sortir :

    http://whiteblocks.wordpress.com/2009/04/10/les-fourmis-blanches/

    – ! –

    En fait, NOUS POUVONS LE FAIRE.

    franc parleur

    10 avril 2009 at 14:43

  11. bonjour,
    la réalité se nourrit de tout ce qu’elle trouve, en « bien » comme en « mal », et je ne dissocierais pas la parole de l’écrit pas plus que je ne dissocierais le non-agir de l’action.
    Je pense que dans notre « combat », dans notre manière d’aimer et de vivre, il y a une donnée fondamentale que nous oublions tous, impatients que nous sommes de voir enfin le voile se lever et les armes s’abaisser.
    Je veux parler du moment juste, de l’instant exact.
    Ce que nous sommes en train de faire c’est précisément de nous préparer, tant individuellement que collectivement pour l’instant t du jour j de la seconde f.
    Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure.
    Je crois à la vertu de l’instant.
    L’instant juste est porteur de réussite. Le bon acte au mauvais moment échoue car il n’est pas en correspondance avec l’instant.

    On ne sème pas en hiver pas plus que l’on ne récolte au printemps.
    Bien évidemment la violence n’est jamais solution pour sortir de la violence.
    La difficulté c’est de produire de l’amour sous le souffle de la haine, de produire de l’altruisme lorsque l’égoïsme a le vent en poupe mais la difficulté forge, n’en doutons point.
    Les institutions guerrières sont mondiales ainsi que les problèmes, la paix sera donc mondiale ainsi que les solutions.
    Il est indispensable que le « mal » soit allé au bout de lui même afin qu’il soit intégralement consommé dans la grande transformation
    Le mot lâcheté est un terme forgé par les gens violents pour désigner péjorativement ce qu’ils ne comprennent pas.
    La volonté de paix et d’amour ressemble, à mon sens, au seul courage réel.
    C’est par l’abandon et le don que le christ éclaire encore le profond canyon dans lequel nous survivons tant bien que mal.
    Accueillons un peu de cette fraternelle lumière en nous et nous serons tout surpris d’y voir soudain beaucoup clair.
    Vive la grande transformation.
    Laurent

    laurent

    16 avril 2009 at 15:24

  12. Encore merci pour ce très riche commentaire, très stimulant !

    franc parleur

    19 avril 2009 at 19:30

  13. bonsoir,
    je te remercie de ton appréciation mais je redoute un peu de lasser par la longueur des commentaires que je plaque ainsi sur un lieu de partage.
    Le problème est que je suis extrêmement loquace sinon bavard, qu’il me semble avoir un avis sur tout et comme j’ai la possibilité de l’exprimer sur un site que je trouve très sympa je ne m’en prive pas au risque meme de l’indécence.
    De toute manière je ne crois pas que le moment soit aux politesses mais bien à l’urgence du réveil sinon l’éveil des consciences.
    Le véritable problème avec les livres et les écrits c’est qu’il ne sont jamais lu par ceux qui en auraient le plus besoin d’où le sentiment d’une vague inutilité.
    Merci d’avoir répondu c’est cool.
    Laurent

    laurent

    19 avril 2009 at 20:18

  14. en passant, puisqu’au dessus je m’étends sur l’or, je remarque que le verbe adorer (latin adorare prier) comporte en son milieu les deux lettres or.
    Ce qui me fait immanquablement penser aux fastes liturgiques, aux ors de l’église, ce qui me ramène aux adorateurs du veau d’or, à ceux du soleil et de son éclat
    Je persiste à penser que nous avons un problème avec ce métal et cette couleur.
    Parfois la lumière éblouit plus qu’elle n’éclaire.
    Obscurément votre
    laurent

    laurent

    19 avril 2009 at 20:41

  15. « Ils se sont détournés de la Lumière,
    pour se tourner vers ce qui brille »
    dialogues avec l’ange

    Je reviens sur ton précédent post…

    Les traces, répercussions, relations, etc… qui se formeront autour de paroles déposées ici là sont complètement incalculables.

    Tes commentaires sont – à mon sens – très riches, et la richesse est une bonne chose il me semble, la meilleure même, quand elle se donne en partage !
    S’il y a des lassés, ce n’est pas grave, mais ce site est déjà assez fréquenté, et il est conçu pour durer, alors plus il sera riche d’apports, plus il sera utile !

    Ce qui serait peut-être bien, si tu as beaucoup à dire, ce serait de séparer tes apports en deux :
    d’un côté des commentaires, de l’autre des « contributions », que je publierai en articles illustrés, comme je l’ai déjà fait pour plusieurs commentaires longs et riches de quelques posteurs, et comme je pense encore le faire pour certains de tes récents commentaires longs, qui méritent je le sais une meilleure et plus agréable visibilité et publicité… ce qui t’enlèvera peut-être un peu de ce sentiment de vague inutilité qui s’attache souvent même à nos plus belles créations.

    Pour me faire passer des « contributions » à mettre en page et en ligne (textes personnels ou textes utiles à remettre en perspective), ceci valant pour tous et toutes :

    anarchiepourlevangile@yahoo.fr

    (je ne disposais quasiment plus d’internet ces derniers jours)

    Bonne soirée

    franc parleur

    19 avril 2009 at 21:00

  16. bonsoir,
    merci beaucoup pour tant de sollicitude.
    Il est vrai que nous ne pouvons quantifier et c’est heureux, la portée des textes et commentaires que ce site à l’esprit libre et bienveillant véhicule.
    J’écris car je ressens le besoin de communiquer, c’est une évidence.
    Je ne dissocierai pas entre commentaires et textes plus long car si je sais vaguement comment ça commence, je ne sais jamais comment cela finira et ou cela me conduira.
    En plus, je suis paresseux et rien l’effort de catégoriser me rebute.
    Je ne sais jamais avant.
    Il faudrait donc que je réfléchisse sur ce que je vais écrire ce qui aurait pour effet de me bloquer.
    C’est donc à toi, cher franc parleur, de faire le travail pénible du tri, mise au panier ou mise en valeur selon tes critère, peu importe.

    Si parfois le ton semble dogmatique sois assuré que c’est juste un accident.
    J’écris comme je me gratte le nez, sans espoir et sans illusions.
    J’apprécie simplement beaucoup cette tribune où je peux donner libre cours à mes petits délires.
    Je crains par contre d’abuser mais si cela était le cas tu saurais ,je l’espère me le signaler.
    J’aime bien les thèmes retenus, éducation, non-violence, activisme, amour.
    Ritournelles éternelles qui enchantent le baba que je suis.
    J’aime également véritablement le christ, ce qui ne m’empeche pas de rever de shiva et de proclamer régulièrement inch allah.
    Un jour faudra que je te parle de mon cousin, c’est un allumé grave coté christ
    babacoolement votre
    laurent

    laurent

    20 avril 2009 at 20:38

  17. OK pour tout !
    Bonne soirée à chaque visiteuse et visiteur.

    franc parleur

    20 avril 2009 at 21:22


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :