anarchie pour l'évangile !

« Lianes » musicales

leave a comment »

La musique pour trait d’union universel :

 

One Love :

 

d’autres lianes sur le projet :

Playing For Change

 

 

 

Et pour seul cri :

 

 

 

 

Les enfants bâtards de la globalisation

Je commence ma journée quand le soleil se lève.
J’ai 12 ans, et je vis dans la désolation ici, dans cette autre dimension
Mes petites mains servent à fabriquer des milliers de jouets
Avec lesquels plein d’enfants comme moi pourront jouer.

Victimes réelles d’un jeu démentiel
L’économie de marché recherche de la viande facile à exploiter.
La macro production nous offre le bienêtre et
Ils sont des millions d’enfants, d’esclaves, d’enfants esclaves, condamnés.

[Refrain]
Je ne sais pas ce qu’est la globalisation
Je ne sais pas ce que c’est que les droits de l’homme
Je suis seulement un chainon, une pièce de plus dans un puzzle macabre.
Je ne sais pas ce qu’est la globalisation
Je ne sais pas ce que c’est que les droits de l’homme
Je suis seulement un chainon, la colère de ton Dieu.

Condamnés

On les imagine avec indifférence
Comme des machines robotisées produisant sans s’arrêter.
C’est un bon exemple de plus de ce qu’est le dieu qu’il faut adorer
La fin justifiera les moyens devant le dieu de l’argent, dieu de l’argent.

[Refrain]
Je ne sais pas ce qu’est la globalisation
Je ne sais pas ce que c’est que les droits de l’homme
Je suis seulement un chainon, une pièce de plus dans un puzzle macabre.
Je ne sais pas ce qu’est la globalisation
Je ne sais pas ce que c’est que les droits de l’homme
Je suis seulement un chainon, la colère de ton Dieu

Condamnés, exploités

Tu te caches ? Dis-moi pourquoi ! Tu as honte ? Dis moi pourquoi ?
Tu te caches ? Dis moi pourquoi ! Crie fort, dis moi pourquoi !

Ce ne serait pas du tout pareil
Si la chanson concernait ton enfant
Et qu’il n’avait pas d’abri, mais ça n’intéresse personne,
Le porte-monnaie, et les bénéfices de l’entreprise
En occident, ses pleurs ne se ressentent pas
La souffrance et l’apathie ne se voient pas
Les lois sont dictées par la grande entreprise.

Condamnés, exploités

Ce sont des enfants bâtards de la globalisation
ça te concerne, ça me concerne, ce sont des enfants bâtards de la globalisation
ça te concerne, ça me concerne, armées d’esclaves de la putain de globalisation

Je continue ma journée, le soleil se couche déjà.
J’ai 12 ans, je vis dans la désolation, ici, dans une autre dimension…

 

 

Written by O.S

12 avril 2009 à 13:09

Publié dans Non classé

Tagged with , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :