anarchie pour l'évangile !

Soignons la nature de l’homme et l’homme soignera la nature ! (+ vidéo)

with 2 comments

 

 

Finalement, la science, la technologie procurent surtout le sentiment d’une protection illusoire.
Elles ne nous protègent pas, par exemple, des 30 000 têtes nucléaires qui surveillent « la paix ».
Elles ne nous protègent pas du virus connu ou à découvrir.

Utiles et bienveillantes dans certaines applications la science et la technologie sont nuisibles dans d’autres.


L’intelligence simple, celle qui n’est pas dominée par le profit, se devrait de trier parmi toutes ces applications.

 

Faute de quoi nous risquons de voir d’apparents succès se transformer en véritables désastres.

 

L’intelligence des choix pourrait devenir notre meilleure protection contre cette forme inférieure de stupidité qui agence au plus vite, pour un profit à court terme, la possibilité de l’autodestruction.

 

Nous trions nos ordures, trions non pas le savoir mais ses produits, ses sous-produits et ses déchets.

 

C’est bien de vivre, le problème c’est qu’il manque la notice, le mode d’emploi ou alors, nous avons négligé de le lire.

Faut-il les OGM, cloner l’homme, envoyer les bagnards sur mars, terra-former la lune, se congeler, s’attendre au pire ou s’interroger sur le comment de notre présence dans ce coin perdu de l’univers?

Deux siècles de poussée, de fièvre technologique semblent mettre en péril une terre plurimillénaire.

 

 

Imaginons, six milliards d’êtres humains, toutes les routes, toutes les voitures, les téléphones, les avions, les fax, les usines, les hôpitaux, les immeubles, les incendies de forêt, les pollutions maritimes, les espèces en voie de disparition, la fonte des pôles, les déchets, nucléaires ou non. Sans cesse, sans repos, jour et nuit la terre est mise à contribution. Imaginons tout ce qu’il faut pour un jour de six milliards d’hommes.

Tout ce qui bouge, s’use, se produit et consomme quotidiennement sur terre.
Tout cela noyé au fond de notre isolement, perdu dans le « je » de chacun.
Occupés que nous sommes tous à survivre individuellement, nous risquons de ne pas avoir le temps d’éviter une forme de destruction collective.

Je crains que nous ne risquions la surchauffe.

 

Le temps c’est de l’argent, or les caisses sont vides : nous sommes à court d’argent, serions-nous à court de temps ?

Je ne dissocie pas l’homme de son environnement, tout ce que l’homme fait à l’homme revient à l’homme…

Soignons l’homme et nous soignerons la nature.

Il ne sert à rien de soigner la nature si nous ne soignons pas l’homme avant. Car c’est un homme malade qui produit tout cela.

Il se considère supérieur et extérieur au monde.
Né pour le dominer, le contrôler. Il ne perçoit pas la relation de cause à effet.
Il n’a donc, aucune raison de modifier quoique ce soit dans son attitude.
Il n’est pas, à ses propres yeux, responsable de ce qui lui arrive.

Erreur, grossière erreur, tout ce que l’homme fait à l’homme c’est à la nature qu’il le fait.

L’homme n’est pas dissocié du cosmos.
Soignons la nature de l’homme et l’homme soignera la nature.

Contagieusement votre.
laurent lautre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

état des lieux

.

 



 


 

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ceux qui dirigent, conçoivent, font exécuter en un sens « ne savent pas ce qu’ils font« , et simultanément, en un autre sens, savent très bien ce qu’ils font.

    Je conçois donc qu’il faut aussi remettre le savoir lui-même à sa juste place :
    celle d’un bon serviteur,
    alors qu’aujourd’hui plus que jamais, il se… croit
    – le Maître.

    franc parleur

    29 avril 2009 at 11:48

  2. ils savent et ils ne savent pas.
    Ce sont de faux justes.
    Les mauvais maitres ne peuvent espérer de bons serviteurs.
    Devenons de bons jardiniers et nous verrons le savoir se transformer en connaissance.
    La façon que nous avons d’utiliser les données est à l’image de ce que nous sommes.
    Inutilement votre
    laurent lautre

    laurent

    30 avril 2009 at 14:39


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :