anarchie pour l'évangile !

Le mensonge « démocratique », suivi de [Repères]: bases démocratiques effectives

leave a comment »

Quand un président est élu, quel qu’il soit, il devient de fait Le président de tous les Français, pas seulement de ceux qui l’ont Porté au Pouvoir.
C’est ainsi.

Je ne l’ai pour ma part pas choisi ;  d’ailleurs je refuse de participer à tout choix que j’estime tronqué, donc faux, mensonger. 

Ce qui fait que je ne vote pas, jusqu’à ce qu’un Pierre Rabhi recueille 500 signatures de maires démocratiques (ce qui ne s’est pas trouvé la dernière fois, ni de droite ni de gauche ni du centre).

Pour ma part toujours, je considère que nous vivons dans une apparence de démocratie, alors que le gouvernement appartient à tous.

Le MIMIMUM démocratique serait déjà la possibilité de révoquer les élus par décision populaire majoritaire insistante.
Plus de chèque en blanc !

Ensuite abaisser leurs revenus. En Hollande, qu’on soit une star du JT ou ministre, les revenus du public sont plafonnés à 15000 euros.

(je propose d’ailleurs modestement qu’on délimite tous les revenus sans exceptions entre 1500 euros et 15000 euros : deux stades de vie décente.
Au-delà, sauf redistribution équitable, quelqu’un vole ses frères.
En-deçà, la vie s’apparente à la survie.)

Nous nous donnons nos tyrans, qu’ils nous plaisent ou non, qu’on ait voté pour eux ou non.

Que faire ?
Pas de miracles en vue !

Désobéir à l’injustice est la loi de l’homme libre.

 

Conseil de lecture :

Un très petit texte, L’emblème Démocratique – Le Gouvernement Du Petit Nombre« 

 » La démocratie ne fonctionne pas bien. Ce jugement ordinaire prétend livrer la clef du malaise de l’époque. Mais quelle est la véritable nature de ces régimes qui s’intitulent démocraties ? Pourquoi la démocratie paraît-elle une valeur en baisse ? Et pourquoi reste-t-elle, cependant, l’emblème favori des politiques de tous bords ? Afin de le comprendre, il faut renverser la perspective : nous n’avons pas tant affaire à un échec de la démocratie qu’à une réussite de l’oligarchie. L’oligarchie, c’est le gouvernement du petit nombre dissimulé sous le masque de la démocratie. »

 

 

.

 

 

[Repères]: bases démocratiques effectives

Mandat impératif et révocabilité des élus

Le mandat impératif est le pouvoir délégué à un individu ou une organisation élu(e) en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger.

Il s’oppose au mandat représentatif. L’actuelle Constitution française indique dans le titre consacré au Parlement que « tout mandat impératif est nul »…

 

Dans la pratique collective des peuples (aperçus) :

La Commune de Paris de 1871, fut une période courte où fut expérimenté le mandat impératif.

 

 

Le Manifeste du comité des vingt arrondissements
La commune est la base de tout de tout état politique… 
Elle doit être autonome , c’est à dire se gouverner et s’administrer elle-même… L’autonomie de la commune garantit au citoyen, la liberté, l’ordre à la cité, et la fédération de toutes les communes augmente par la réciprocité, la force, les débouchés et les ressources de chacune d’elle en la faisant profiter des efforts de toutes. 
Elle implique, la liberté la plus complète de parler, d’écrire de se réunir et de s’associer ; le respect de l’individu et l’inviolabilité de sa pensée la souveraineté du suffrage universel, restant toujours maître de lui-même et pouvant se convoquer et se manifester incessamment le principe de l’élection à tous les fonctionnaires et magistrats la responsabilité des mandataires et par conséquent leur révocabilité permanente le mandat impératif, c’est à dire précisant et limitant le pouvoir et la mission du mandataire … 
Citoyens, vous êtes maîtres de vos destinées

Extrait du : Manifeste du comité des vingt arrondissements

« La commune est la base de tout de tout état politique… 

Elle doit être autonome , c’est à dire se gouverner et s’administrer elle-même… L’autonomie de la commune garantit au citoyen, la liberté, l’ordre à la cité, et la fédération de toutes les communes augmente par la réciprocité, la force, les débouchés et les ressources de chacune d’elle en la faisant profiter des efforts de toutes. 

Elle implique, la liberté la plus complète de parler, d’écrire de se réunir et de s’associer ; le respect de l’individu et l’inviolabilité de sa pensée la souveraineté du suffrage universel, restant toujours maître de lui-même et pouvant se convoquer et se manifester incessamment, le principe de l’élection à tous les fonctionnaires et magistrats la responsabilité des mandataires et par conséquent leur révocabilité permanente, le mandat impératif, c’est à dire précisant et limitant le pouvoir et la mission du mandataire … 

Citoyens, vous êtes maîtres de vos destinées »

 

 

 

Lors de la révolution espagnole en 1936, et spécialement en Catalogne, des villages ou collectivités fonctionnaient par le mandat impératif, et organisaient à grande échelle ce principe.

 

Buenaventura Durruti

 

 

La commune d’Atenco, de 2001 à 2003, au Mexique, a eu une période de deux années où il fut également expérimenté ce mode de fonctionnement, avant que l’État Mexicain n’impose, avec l’aide de l’armée, un maire à la commune et une répression féroce par la suite.

 

 

 

Dans la Kabylie, en Algérie, durant les années 2000, la révolte dite du « printemps noir » amena des communes à se gérer parfois avec le mandat impératif…

 

Femmes kabyles pendant la « marche noire » de Tizi Ouzou

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :