anarchie pour l'évangile !

Menace ton frère, rejette l’étranger (le « livre de vie »)

« Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. On ne cueille pas du raisin sur des épines, ni des figues sur des chardons. »

Le « livre de vie » est une effarante composition « spirituelle », bien significative de notre nuit présente.

Accommodant la bible à la sauce « apocalyptique », il en ramène le fond  à une vengeance impitoyable – rien que cela devrait suffire, en des temps moins délirants, à s’en écarter – dont évidemment le seul moyen de réchapper n’est pas la pratique du bien prescrite par « le Sermon sur la Montagne » ( : amour de tous les hommes, non jugement, pardon, hospitalité matérielle et spirituelle), mais seulement la lecture  de ce livre, livre basé précisément sur l’inverse : le jugement, la vengeance, le rejet de l’étranger.

Sur la base du constat, aujourd’hui banalisé, des trahisons de la Parole par les puissants (politiques, religieux…), il nous est proposé non de changer en mieux et d’y encourager tout homme, mais de nous préparer… à aller vivre dans les montagnes… entre gens de même nationalité.

« Si donc vous êtes de ceux qui voyez venir l’accomplissement de la prophétie, votre mouvement vers votre salut consiste d’abord à rejoindre votre pays originel si vous êtes étrangers ou enfants d’étrangers, et à vous réunir ensuite avec vos proches et vos semblables dans les montagnes de votre pays. » (« le livre de vie »)

Dehors l’étranger !

« Si des immigrés sédentaires ou nomades refusent de rentrer dans leur pays originel et se regroupent sur vos montagnes, vous devrez les chasser par tous les moyens. » (« le livre de vie », c’est nous qui soulignons en rouge)

« Sachez que seules les communautés vous permettront de résister jusqu’à la fin, ne serait-ce qu’en vous réconfortant les uns les autres. Elles vous permettront également de savoir que celui qui errera ici et là après le déluge, sans pouvoir prouver son appartenance à l’une d’entre elles, est un incirconcis qui aura réchappé. Pour qu’il ne puisse vivre dans le royaume, il devra être abandonné par tous. » (« le livre de vie »)

Là-haut sur les montagnes, à toutes fins utiles, « sauvez l’or et les pierres précieuses si vous voulez, pour en faire des parures ou autres ornements.

Et si vous avez une bourse, utilisez-la ;

d’abord pour multiplier le livre de vie et le faire connaître au plus grand nombre,

ensuite pour vous munir de tout ce dont vous aurez besoin, notamment pour vous défendre. » (« le livre de vie »)

Et surtout, « fermez-vous à ceux qui essayeront de vous dissuader de me suivre, car vous auriez affaire à vos propres ennemis. » (« le livre de vie »)

Qui a parlé d’aimer ses ennemis ? « Ne vous prenez pas de pitié aujourd’hui pour ceux qui donnent forme à la bête. Car eux-mêmes n’avaient nullement pitié du sang innocent qu’ils firent couler pendant des siècles, ni de la mère des hommes qu’ils dévastaient. » (« le livre de vie »)

On peut continuer longtemps comme cela ; la matière (pardon « l’esprit ») ne manque pas.

Mais c’est assez ici je crois pour s’apercevoir que sur fond de menace (c’est aussi ainsi que les « convertis » répercutent ce « message » : ou vous lisez et acceptez, ou vous chuterez et grincerez des dents), nous avons affaire à une inversion totale de l’esprit évangélique.

Non, nous ne devons ni fuir, ni abandonner l’impie, mais vivre parmi les hommes, demeurer frère, chercher Dieu en chacun.

C’est cela,  gravir la Montagne.

*

Corde de rappel pour alpinistes spirituels.

Le Fond évangélique permanent :

« Ne jugez pas ! »

« J’étais étranger, et vous m’avez accueilli. »

« Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. »

« Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. »

« Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! »

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la Volonté de mon Père. »

a

35 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Une discussion intéressante et assez fournie sur ce livre :
    http://www.sceptiques.qc.ca/forum/viewtopic.php?f=13&t=2517
    … avec ce beau post :
    « Le Christ vit dans le coeur de chaque homme de bonne volonté. Alleluyah. Le retour du Christ, c’est le retour en force des hommes de bonne volonté sur cette planète, des milliers de mini christs pour reprendre le monde en main »

    Laurent lun

    7 juin 2009 at 09:08

  2. En fait le pb de toute religion révélée c’est comment on lit le « Livre »
    bon je n’ai pas lu ce livre, j’ai été voir sur leur site, mais j’ai l’impression à la lecture de ton article et au survol de leur site que c’est une « recomposition » de la Bible à leur sauce
    La difficulté c’est que pour ceux qui croient, qu’appliquer de ce que dit la Bible, car cela reste un ramassis d’informations contradictoires, xénophobes et violentes
    Toute personnes qui croie mais en même temps vit dans la modernité ne s’appuie pas sur les écrits entiers de la Bible car elle sait bien que cela ne correspond à rien à notre époque
    mais du coup comment fait elle le choix ?
    sur quels critères, autres que ceux qui ne sont pas justement religieux, mais qui sont humanistes et contemporains ?

    Sinon le message de Jésus serait celui qui serait le plus révolutionnant, puisque faisant fi des règles de bases de sa religion et indiquant que l’humain ne doit pas être fait pour les règles mais les règles pour l’humain et apportant le message de l’Amour, bon à vrai dire d’un point de vue historique on n’est pas vraiment sûr que ce précepte d’amour était si universel et ouvert aussi aux « Gentils » mais qu’importe c’est un message qui en lui même est universel et peut être appliqué par tous en tout lieu

    Mais Jésus voulait il recréer une nouvelle religion ? Ou rester dans un judaisme modernisé (comme je l’écrivais ci dessus qui ne s’appuierait plus sur la lettre des anciens écrits ?)
    Le Christianisme a été créé par un Gentil (Paul) et rien ne dit que cela soit réellement la continuité de ce que souhaitait Jésus ?

    Je ne sais pas ce que tu en penses ?

    chaleureusement

    lungtazen

    8 juin 2009 at 08:39

  3. Merci de ces remarques.
    Je viens de composer un article sur Bouddha…
    A mes yeux, le Fond libérateur se retrouve partout, bien reconnaissable, et bien sûr en nous-mêmes : d’où je pense la recommandation de Bouddha d’être à soi-même son propre flambeau.

    Je suis notablement incompétent en bouddhisme, mais j’en apprécie énormément la transcendance spirituelle, qui invite à se délier de tout, même des « vérités acquises ».

    Sinon, je pense aussi que « le message de Jésus serait celui qui serait le plus révolutionnant, puisque faisant fi des règles de bases de sa religion et indiquant que l’humain ne doit pas être fait pour les règles mais les règles pour l’humain et apportant le message de l’Amour (…) Un message qui en lui même est universel et peut être appliqué par tous en tout lieu. »

    Je vois dans le « christianisme » la « mort » de l’évangile.

    Mais j’ai bon espoir, l’évangile est de nature ressuscitante !

    Laurent l'un

    8 juin 2009 at 08:49

  4. Salut Laurent,

    je te conseille le Nouvel Obs de cette semaine. Il titre « Socrate, Jésus, Bouddha », et passe rapidement en revue les points de jointure et de disjointure entre ces trois grands Maîtres.

    Il s’efforce notablement de tirer l’enseignement de ces Maîtres hors de la gangue de croyance que les siècles ont amassé sur elle. Bonne lecture.

    Escape

    9 juin 2009 at 21:49

  5. Salut !
    Merci de ce conseil, j’ai en effet remarqué ce numéro, et lu pour l’instant une présentation qu’en fait l’auteur : Eloge de trois libérateurs

    Ces trois hommes sont également réunis sur le présent site par le lien :
    : Un libérateur nommé Bouddha
    : Un Libérateur nommé Socrate.
    : Paroles dites il y a 2000 ans.

    Laurent lun

    9 juin 2009 at 23:00

  6. Salut Laurent Lun,

    J’ai pris le faite que vous ayez laisser un lien sur l’autre article et pointant sur celui-ci comme une invitation et je vous en remercie.

    J’ai donc lu avec attention votre article sur « le livre de vie de l’agneau », et …je ne sais si cela est voulu ou une maladresse de votre part…Je m’aperçois que les textes expliquant la position de ceux que vous donnez en lecture sont absent.Croyez que j’en suis désolé car sorti de leur contexte même les versets des évangiles deviennent tout aussi barbares.

    Permettez moi ce lien qui peut sans doute avec honnêteté rectifier cette maladresse évidente:

    http://www.lelivredevie.com/ouvrir/page43.htm

    Je vois que nous avons au moins un point commun
    dans cette discussions, nous apprécions Socrate.Personnellement je l’apprécie pour son courage, son humilité et son honnêteté à reconnaitre qu’il ne pouvait tout savoir malgré son érudition.En effet, Socrate reconnaissais qu’il ne savait rien, non pas que cela en fût vraiment le cas mais sans doute parce qu’il estimait que cela était la meilleur disposition d’esprit pour écouter et apprendre de l’autre.
    Croyez que cet homme à fait un don inestimable au monde et il est bien dommage que son enseignement ne soit que le débat d’intellectuels qui n’en comprennent pas l’essence même.

    Jésus à donner le même genre d’enseignement et cela est rester encore une fois lettre morte pour bon nombre d’humain qui ont tendance à en faire des gargarismes.

    Tout enseignement qui n’a pas d’application intelligente et pratique n’a aucune valeur tout comme Paul la enseigné, « la foi sans les œuvres n’est rien ».

    Et qu’est ce donc les oeuvres si ce n’est parfois d’être honnête en tout???

    Et la conclusion que j’ai de votre article c’est qu’il en est dépourvu.Alors je crois que c’est un peu raté pour devenir un « mini christ ».Cette fois ci, car chaque jour est un renouvellement, une nouvelle chance d’avancer et de progresser.

    Que dieu soit avec toi si c’est vraiment Lui que tu cherche.

    Daniel

    Daniel

    12 juin 2009 at 09:49

  7. .

    Quelques réponses…

    Vous écrivez :
    « Je ne sais si cela est voulu ou une maladresse de votre part…Je m’aperçois que les textes expliquant la position de ceux que vous donnez en lecture sont absent. »
    ??????????
    Tous les passages entre guillemets sont extraits du « livre de vie », chapitre « le retrait ».

    Vous écrivez :
    « Croyez que j’en suis désolé car sorti de leur contexte même les versets des évangiles deviennent tout aussi barbares. »
    – Quelle énorme contre vérité : tous les passages de la « corde de rappel » proviennent des évangiles.
    Citez donc seulement UN passage de Mathieu, Marc ou Luc qu’on pourrait dire « barbare ».

    « le livre de vie » :
    « Si des immigrés sédentaires ou nomades refusent de rentrer dans leur pays originel et se regroupent sur vos montagnes, vous devrez les chasser par tous les moyens. »

    Le Christ :
    « J’étais étranger, et vous m’avez accueilli. »

    Socrate :
    « Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde. »

    Bref !
    Je suis désolé, le « livre de vie » est une honte et un scandale.
    Si vous permettez, ce sera ma conclusion.

    .

    Laurent lun

    12 juin 2009 at 13:53

  8. Je vous répondrai mon cher Laurent l’un , que Socrate ne tirait pas aussi facilement des conclusions et que finalement , cette façon de se servir des citations des « grands hommes » bien pensant comme Socrate ou même Jésus ne sont que gargarisme quand vous les reprenez à votre compte.

    Je ne pense pas que vous en compreniez vraiment la quintessence et j’en suis désolé.

    Bien sur que ce que vous citez comme passage du livre sont effectivement tirer du livre.Ce n’est pas ce que je remet en question.Ce que je remet en question c’est que vous ne citez pas ceux qui permettrait d’en extraire une connaissance non tronqué et remettant dans leur vrai contexte ceux que vous citez.

    C’est une démarche malhonnête de votre part car il semble évident que votre opinion négative est dirigé et vous ne retenez que ce qui vous arrange.

    Le monde n’est donc pas prêt de changer tant que certain hommes seront malhonnête et crieront au scandale parce qu’il ne font pas l’effort de l’honnêteté.

    Daniel

    12 juin 2009 at 14:34

  9. Socrate plaçait les auteurs de prétention devant leurs propres dires contradictoires.

    Les citations horribles, injustifiables, aberrantes, anti évangéliques, etc. que j’ai choisies viennent dans l’ordre sur une seule page, « le retrait ».

    Elles ne résument pas ce « livre » : elles le condamnent.

    Changer dites-vous ?
    Des millions de personnes s’y sont mises de par le monde, accueillant les étrangers, pardonnant aux méchants, cessant de juger autrui, etc.
    Ce que je vous souhaite fraternellement.

    Laurent lun

    12 juin 2009 at 14:47

  10. Salut,

    voici donc un , même plusieurs versets sorti de leur contexte:

    MAT:10 /34-36

    34Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

    35Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;

    36et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

    Voilà…Pas sympa ce Jésus qui vient foutre la zizanie dans les familles….pire dans le monde entier et avec l’épée!!!!!

    Bien sur tout cela à une autre signification mais hors contexte, ces verset peuvent être mal interprété tout comme vous le faite avec le livre de vie que vous ne comprenez sans doute pas car la lecture que vous en avez et que je peux vous confirmez comme étant erroné, vous aveugle.

    Mais ceci est votre droit le plus légitime et je ne le remet pas en question.A l’instar de Voltaire qui n’a pas dit que des bêtises je vous dirai:

    « Je ne suis pas d’accord avec vous mais je me battrais jusqu’au bout pour que vous ayez le droit de le dire »

    Ce que je remet en cause , c’est votre manque de bonne volonté à être honnête sur ce sujet en ne soumettant qu’une partie de texte, ce que je considère comme un manque de respect vis à vis de vos lecteurs dont je fait parti aussi, ainsi que vous même.

    Croyez que je ne cherche pas la discorde ou quoi que se soit d’autre de néfaste à l’entente fraternel.Mais la première personne avec qui je pense, nous nous devons d’être honnête, c’est nous même…le travail pour un monde meilleur commence par là…

    Vous parlez sans doute à propos de millions de personnes de bonnes volonté,de ceux qui remplissent les cours intérieur des religions et autres et ma position sur toutes les institutions religieuses ne changera jamais car ce n’est pas aux hommes d’interférer pour un autre homme car tous sont à la même enseigne devant l’éternel.

    Je me permet de mettre en doute cette soit disant fraternité car elle n’arrivera pas tant que la prophétie ne sera pas réalisé entièrement par la venu du royaume de Dieu et qui commence d’abord par ce qui nous est dit dans la révélation ou apocalypse dans ce même évangile que vous prôner.
    La prophétie se prend dans son entier et non pas seulement sur les textes qui nous enseignent sur l’amour fraternel.Sans doute que certains hommes seront prêt en se circoncisant le coeur tel que les évangiles le demande et c’est ce qu’est le juste dans celui-ci, il n’est pas le résultat d’une secte, d’une religion ou autre mouvement conduit par des hommes mais seulement le fruit d’un coeur sincère qui fait le choix d’aimer la loi de Dieu parce qu’il y trouve bonheur et réconfort.

    Le royaume de Dieu n’est pas encore de ce monde et si vous comprenez les écritures tel que je les ai étudié pendant de nombreuses années, vous comprendrez que seul Dieu l’instituera sur la terre comme au ciel et non les hommes.Les hommes de bonne volonté se contentent de se tenir prêt en travaillant sur eux même à se circoncire le coeur en demandant à Dieu que son règne vienne.

    L’esprit du véritable est contenu dans la prière modèle que beaucoup récite par coeur sans en comprendre la moindre signification tellement ils sont aveuglés par les religions et c’est de celles ci que L’Emmanuel du livre de vie vient délivrer ceux qui pourront entendre.

    Vous avez décidé de ne pas entendre et de divulgué une opinion fausse et tronqué sur le véritable message de ce livre et j’en suis vraiment désolé pour vous mais ceci est votre choix et votre stricte droit mais je me devais quand même de vous prévenir car vous êtes mon prochain aussi même si nous somme divisé comme cela à été prédit dans les évangiles qui n’est autre qu’une prophétie en vérité, ne l’oublier pas.

    cordialement

    Daniel

    13 juin 2009 at 08:57

  11. Rien de « barbare » dans ces belles paroles insurgeantes de Jésus que vous citez, Jésus venu porter la contradiction au cœur de tous les ordres établis.
    Le rejet de « l’étranger » est par contre une source majeure de division entre les hommes, son accueil est pour ainsi dire le Fond du fond biblique.
    Tandis que ce qui attend les étrangers sur vos montagnes, peu importe ce que j’en pense, ou vous, c’est l’horreur, le contraire même de la prescription évangélique, et tout simplement de la bonté.

    Concernant mon honnêteté, ma pratique de vie, etc. je me permets de vous suggérer d’en laisser Dieu Seul Juge, comme le prescrit salutairement l’évangile.

    Je vous laisse sur un extrait d’un autre Message,
    qui parle aussi de l’étranger,
    … et d’une Montagne aussi,
    mais c’est tout le contraire : personne n’est « chassé », rejeté, « abandonné », parmi ceux qui en empruntent librement les sentiers :

    ” Que deviendras-tu à Mes Yeux si jusqu’à Mes Rivages tu guides les seules assemblées de ton peuple ?
    Partout les pères aiment leurs enfants;
    les prêtres aussi aiment leurs fidèles.
    Où est leur mérite ?
    Ne dis pas aux étrangers : joignez-vous à mes assemblées;
    avec elles je vous aimerai; avec elles je vous conduirai sur les Rivages de la Vie !
    Dis-leur : étrangers, je vous aime avant de vous connaître,
    avant que des profondeurs vos têtes aient affleuré l’horizon j’ai dressé la table pour vous restaurer,
    j’ai ouvert les rangs de ma race pour que vous y preniez place
    pour gravir ensemble les Hauteurs car je suis l’échanson et le muletier,
    mais l’Hôte et le Pasteur est au-dessus de moi ;
    Il conduit les pécheurs qui s’engagent dans les sentiers chevriers,
    Il les nourrit sur les rocailles,
    Il lave leurs pieds écorchés.
    Il n’abandonne aucun pécheur dans sa pénitence ;
    tous Il les fortifie dans leur ascension,
    ceux qui Le prient en silence,
    ceux qui Le prient en agitant des grelots et des luminaires,
    ceux qui Le prient sept fois par jour,
    ceux qui ne Le prient pas, mais qui Le connaissent,
    ceux qui comptent les soleils jusqu’à Son Jour et ceux qui comptent les lunes,
    ceux qui L’encensent et qui crient vers Lui,
    ceux que l’encens et les cris indisposent,
    ceux qui Le voient blanc et ceux qui Le voient noir,
    et les négateurs de tous ceux-là,
    la foule innombrable qu’un flot d’encre ne peut nommer,
    dont le Père connaît les noms. “

    (évangile donné à Arès)

    Laurent lun

    14 juin 2009 at 20:40

  12. Bonjour,
    livre contre livre, révélation contre révélation chacun voit toujours midi à sa porte.
    Des trois livres cités, les évangiles, la révélation d’arès et le livre de la vie mes préférences me conduisent, avec un gros regard critique, vers les évangiles.
    La révélation divine, épisodiquement se rafraîchit, ça et là, à travers quelques individus.
    François d’assise, plus proches, l’abbé pierre, mère thérésa, ma voisine de palier qui bosse en usine et élève seule trois enfants.

    Confier au papier ce qui s’inscrit dans la chair relève de la gageure.
    Je demeure, en dépit de tout, convaincu que la lumière saura, parmi les multiples prophètes aux livres scintillants, aux sagesses diverses, déchirer les illusions pour apparaitre dans son effrayante crudité à nos yeux incrédules.

    Les livres, véritables amis, n’apportent souvent que ce que la conformation de notre esprit nous autorise à y trouver.
    La fixité des textes s’applique difficilement à l’évolution du vivant.
    Les livres naissent dans un contexte historique précis.
    Leur rayonnement plus ou moins continu, à travers les siècles que traverse l’aventure humaine, permet d’établir leur consistance et leur nature authentiquement inspirée, révélée ou non.

    Les évangiles me semblent appartenir à cette classe de textes.
    Je ne prendrais cependant pas l’intégralité des évangiles pour parole d’évangile.

    Le récit de la « trahison » de judas par exemple n’est qu’une narration événementielle superficielle.
    Fort peu d’indices transpirent sur les raisons profondes et véritables de l’acte de judas.

    Il convient de s’interroger sur le pourquoi de la présence du « traitre » parmi ses proches.
    Le christ n’avait-il pas assez d’ennemis dans le clergé en place?
    Il signale, lorsqu’on l’on vient l’arrêter, qu’il prêchait, depuis quelques temps déjà, régulièrement au temple.
    Pourquoi alors ce besoin de le désigner par un baiser?
    Baiser de félonie ou baiser d’amitié ?
    Imbrication fraternelle de destins dont le sens nous échappe?
    Je considère le pire à travers l’attachement que l’éternel est sensé nous accorder.

    J’essaie de chausser les lunettes de l’amour afin de discerner dans ce que je perçois de pénible trace de la bienveillance divine.
    Cela ne signifie pas que j’accepte l’indigence et la misère pas plus que la violence, simplement je les ressens différemment ce qui réduit leur impact négatif sur ma personne.

    Je demeure ainsi plus fort et plus stable pour maintenir, tant bien que mal, une certaine sérénité.

    La fuite d’innombrables galaxies les unes par rapport aux autres à des vitesses proches de celle de la lumière, les centaines de milliards de soleils qu’abrite chaque galaxie, les astres tournoyants dans le ressac des univers et nous, nous sur cette petite tête d’épingle nomade, nous arrivons à trouver, parmi notre propre espèce, des étrangers.
    C’est prodigieux.

    Bibliophilement
    Laurent l’autre

    laurent lautre

    16 juin 2009 at 19:24

  13. « … livre contre livre, révélation contre révélation chacun voit toujours midi à sa porte. »

    – Pas d’accord ! Tout ne s’équivaut pas. Le Fond est reconnaissable !
    Le Ciel n’est certainement pas devenu muet.
    Le Fond, chacun peut le retrouver sous les mots de l’évangile, sous les plis des traditions de partout et de tous temps.
    Le Fond est invariable.
    C’est un premier critère, sûr, objectivable.
    Le « livre de vie », par les seules citations que j’ai extraites, trahi le Fond.
    Voilà quelque chose de très sûr, comme le Roc.
    S’il pleut des prophéties en tous genres, nous avons le Fond en nous pour discerner leur utilité, véridicité, perspectives.
    A défaut, le simple bon sens peut suffire.
    Il y a dans notre époque des textes révélés d’une rare intensité : Dialogues avec l’ange, la Révélation d’Arès, et en plus modeste, mais lumineux de profondeur simple, A l’adresse de ceux qui cherchent.
    Je n’ai pas trouvé quoi que ce soit dans ces textes en contradiction avec le Fond, tout au contraire.
    En fait, ils se respirent par le Fond.
    En voilà trois compréhensibles, profonds, pratiques et utiles, clairvoyants et pénétrants, quoique de portées différentes et spécifiques, sur le contenu desquels j’attends toujours une critique sensée.
    Mais j’en doute : ces livres font leur chemin sauvagement mais en profondeur, et ressuscitent l’amour libérateur.
    Ce site leur doit à peu près tout.
    Mais ce site n’est rien que des mots, enfants du temps.
    Tandis que le Fond demeure.

    Bien fraternellement.

    « Rien de ce qui est humain ne m’est étranger. »

    Psaumes :
    146.7
    L’éternel fait droit aux opprimés ; Il donne du pain aux affamés ; L’Éternel délivre les captifs ;
    146.8
    L’Éternel ouvre les yeux des aveugles ; L’Éternel redresse ceux qui sont courbés ; L’Éternel aime les justes.
    146.9
    L’Éternel protège les étrangers, Il soutient l’orphelin et la veuve, Mais il renverse la voie des méchants.

    Laurent lun

    16 juin 2009 at 21:08

  14. Bonjour vous deux,

    Que dire Laurent Lun, que sinon en reprenant votre phrase, les seuls extraits que vous prenez du livre trahissent le fond.

    Votre démarche me semble être dans le même fil de ceux qui se disent bien pensant, qui consiste à crier au racisme quand il ne comprend pas le fond justement, de ce qui est vraiment dit.Connaissant très bien ce phénomène pour le voir se répéter dans tous les médias et ailleurs ,mainte et mainte fois, je ne chercherai même pas à l’analyser avec vous car je comprend très bien que cela est pur perte et finirai dans une joute de qui à tort ou raison, et ce genre de débat ne m’enchante guère tellement il me paraît futile et puérile.

    Je suis assez d’accord avec Laurent l’autre, pour dire qu’effectivement nous trouvons dans les livres nos propres conformations.Je rajouterais en même temps, que la beauté de ce qui libère, c’est d’en sortir (nos conformations).De remettre en question, de façon intelligente, une grande partie de ce que nous croyons savoir.C’est peut être et sans doute, à cette seule condition que l’on peut entendre son coeur, là ou est gravé la loi de Dieu, celle qui ne nous ment jamais.Étant enfant, nous l’entendions quasi en permanence et nous savions quoi faire.Devenu adulte nous y avons insérer des lois et faire d’hommes qui rend inopérante la loi de Dieu.

    La conformation judéo chrétienne Romaine que je perçois partout ou je pose mon regard me conforte à sa remise en question.Aujourd’hui je comprend qu’il n’est que l’héritage promis aux égarés , la malédiction donner, l’erreur de nos de pères qui passe au fils et ainsi de suite jusqu’à aujourd’hui.

    Si la bible à permis autant de constructions dogmatiques et de faussetés à travers le monde, nous le devons à son interprétation littérale.A croire qu’elle relate des faits historiques alors qu’il n’en est rien, que, de bout en bout, sa prose est symbolique, prophétique et je le répète, non historique.Me traitera tu d’antisémite Laurent lun si je tient ce propos??

    Oui, je ne mange pas le pain qui vient de mon père de chair, donc d’en bas, mais de Celui qui vient d’en haut.

    Il y a bien des histoires comme tu le souligne Laurent l’autre, qui n’ont pas d’explication historique comme celle de Judas.Justement parce que historiquement, elles n’ont pas de sens et ne s’explique qu’a travers le symbole prophétique dont l’explication ne peut être entendu que plusieurs siècle après la narration écrite, quand le personnage arrive au monde effectivement.Les faits biblique du personnage ne sont là que pour sont identification et n’ont donc pas forcément un lien linéaire avec l’histoire d’où parfois un semblant de contradiction.

    Un très bon livre à été écrit sur la symbolique biblique.Il est de Maurice Mergui « Un étranger sur le toit ».

    Je ne sais pas si nous ressentons la même chose, mais comme toi je ne perçois les choses différemment car effectivement tout doit exister pour l’édification de chacun.Tout a une raison d’être et il faut bien l’accepter pour en tirer des leçons et grandir car c’est la seule chose pour lequel l’Homme a été poser sur terre, le reste n’est souvent que vanité.

    J’aime à dire que le mal n’existe pas et qu’il n’est que « absence de Dieu ».C’est une belle phrase pleine de sens que Einstein nous à offert dans sa réflexion.

    Symboliquement

    Daniel

    17 juin 2009 at 10:04

  15. « En reprenant votre phrase, les seuls extraits que vous prenez du livre trahissent le fond. »

    – Non : le… révèle. Ceux qui parlent d’amour du prochain en se préparant à rejeter des hommes à la recherche d’un abri ont dans la bouche un cadavre : celui du Christ en l’occurrence, puisque tout ce que nous aurons fait aux autres, et tout particulièrement aux étrangers, c’est à Lui que nous l’aurons fait : ce qui est évident.

    – Concernant la littéralité de textes anciens, réécrits, etc. la clé est dans la droiture mise à jour dans chaque conscienceavec l’aide, pour qui le veut, du Fond révélé,
    Fond qui coïncide justement avec le fond de chacun d’entre nous, ce qui est également confirmé par le Fond révélé.

    – Mais lorsqu’il s’agit de textes actuels, quand on prépare des gens à chasser par tous les moyens ceux qui leur demanderaient accueil, on prépare des gens à chasser par tous les moyens ceux qui leur demanderaient accueil, soit tout étranger. C’est clair et net au moins. L’agneau n’est pas un idiot, il ne balance pas des trucs sans savoir, il connaît l’histoire, notre propension bestiale à rejeter l’autre : s’il en rajoute, c’est sciemment.
    Si, il faut prendre littéralement les paroles que des hommes ont de fortes chances de reprendre eux-mêmes littéralement : chasser l’étranger « par tous les moyens », ça autorise tous les moyens.
    Or vous n’avez pas esquissé le plus petit début de justification de ces horreurs, que votre agneau garde pour la fin du livre, et la raison en est que c’est impossible.

    – Je fais juste remarquer, pour le reste et pour finir (?), que je n’ai porté aucun jugement personnel, du genre « gargarismes », « malhonnêteté », « bien-pensant », etc. D’abord parce que je ne vous connais pas, et que ces bouts de mots n’y suffisent évidemment pas, ensuite parce que l’évangile nous prescrit avec insistance le non jugement permanent, qui est sagesse et lucidité.
    Une vieille histoire de paille et de poutre.
    Quoi qu’il en soit, outre que vous vous trompez sur moi, chacun de nous aura à se juger dans ses jugements, tôt ou tard.

    Au fait, vous qui demandez qu’on lise de A à Z le « livre de vie »* ; ce que vous souhaitez que les autres fassent, le faites vous vous-même ?
    Avez-vous lu de A à Z la révélation d’Arès ?
    J’y ai instantanément perçu pour ma part la Voix Aimante et Libératrice du Père.
    Bonnes suites.

    *L’angle d’exposition retenu ici est loin d’être le seul à révéler l’aberration du tout, voir le lien proposé plus haut.

    Laurent l'un

    17 juin 2009 at 16:46

  16. Bonjour Laurent,

    Pas d’accord! Tout ne s’équivaut pas le fond est reconnaissable!
    Le ciel n’est certainement pas devenu muet.

    Pour commencer je voudrais signaler que je reste en dehors de toutes polémiques.
    Je ne m’inscris ni en faveur d’un ouvrage, ni contre un autre, je suis quelque peu indifférent aux ouvrages trop sentencieux et incapable de critiquer ce que je n’ai pas lu.

    J’apprécie fortement la diversité des opinions ainsi que la contradiction et le paradoxe.
    La multiplicité des ressentis, nourri les échanges et renseigne sur les infinies facettes de l’unité.
    Ballade dans un palais des glaces, on s’égare au milieu des reflets, on se cogne contre les miroirs transparents ; peu à peu cependant on gagne la sortie affermi d’avoir erré parmi tant d’illusions.

    Tout ne s’équivaut pas, dis-tu, le fond est reconnaissable.
    Je partage cet avis, tout ne s’équivaut pas pourtant tout ce qui est produit semble également nécessaire, le bien comme le mal puisque que cela est.
    Il faut de tout pour faire un monde dit-on.
    Tout à mon sens c’est un peu trop, il y a des tas de manifestations du vivant, l’ignorance, la guerre, les mutilations nombreuses etc.., dont je me passerais volontiers.
    Sans compter que ces réalités délétères occupent la place qui revient à l’amour et à la paix.
    Elles se façonnent cependant dans le cadre de notre humanité, dans celui de notre cursus scolaire divin, et une erreur, sous réserve de la percevoir, équivaut à une vérité puisque nous cheminons sur la voie.
    L’erreur composante de l’apprentissage doit nous enseigner à ne point la reproduire.
    Pour cette raison, nous la répliquons indéfiniment, jusqu’à ce que devenue trop lourde et flagrante, n’ayant plus ni la force ni le courage, ni l’aveuglement nécessaires pour la générer encore et encore, nous l’abandonnions, ne conservant que son souvenir inactif, à la manière d’un vaccin

    Au terme de ce processus, nous débouchons sur un aspect unifié du monde où il n’y a plus ni erreur ni vérité mais simplement présence.
    Dans l’attente de cette réalisation individuelle et collective, nous utilisons, maladroitement le fond auquel tu fais référence.
    Fond qui reste une surface relative.
    Pour ce qui est des « prophètes et autres maitres de sagesse », le bon sens reste de rigueur

    Je pense que la vérité murit en chacun.
    L’éternel l’établira alors, indépendamment de nos volontés humaines..
    Inutile de tenter de la mettre en place, elle se positionne toute seule en douce.

    J’aime le bons sens, la jugeote, le terre à terre, surtout lorsqu’on évoque le ciel.

    Je me demande pourtant ce qu’il advient du bon sens face à l’idée de la résurrection et je me demande également s’il est véritablement possible pour un être humain d’approcher l’éternel sans perdre toute raison vu le caractère très particulier du divin.
    Fort heureusement pour nous, le christ a ramené l’éternel à la notion bienveillante de père.

    Des trois textes que tu cites je n’en ai lu qu’un, dialogue avec l’ange et j’avoue que ce livre, en dépit de son succès, ne m’a pas vraiment interpelé. Je doute même, sans y apporter de réponse, du sérieux de la révélation de l’ange.
    Faudrait peut-être que je le relise, je ne sais.

    Un livre m’interpelle plus par la manière dont il me parvient que, fort souvent, par son contenu.
    Sur certains pavés de 7/800 pages, je n’ai parfois retenu qu’un phrase, quelques centaines de lignes.

    Pour ce qui est de la dénonciation du contenu de certains ouvrages (livre de la vie par exemple) je fais confiance à ton appréciation.
    Je te perçois comme un mec intelligent et ouvert.
    En plus c’est ton site, ton boulot et donc libre à toi, comme à chacun ici du reste, de communiquer selon sa pensée.

    J’apprécie le fait indispensable que tu ne censures pas et que, si quelqu’un, s’il le désire, puisse cliquer sur le lien en place et considérer par lui-même.

    Le ciel n’est certainement pas devenu muet !
    Bel enthousiasme que j’admire.
    Que ciel parle par l’entremise épisodique de quelques individus « éclairés » ou qu’il s’époumone à travers les centaines de millions de gens de bonne volonté qui murmurent leur espérance, ce n’est pas tant qu’il cause, encore faut-il qu’il soit entendu et compris.

    Je pressens là, la principale difficulté ou plutôt le grand nombre de générations nécessaires à l’accomplissement, à l’aboutissement, à la connaissance en pleine clarté de la nature du christ.
    Par transition, à celle du créateur, maitre de la vie et de la mort que nous ne percevrons jamais qu’imparfaitement.
    L’éternel est l’éternel.

    L’éternel agit effectivement ainsi que le décrivent les quelques versets des psaumes que tu cites.
    Cette œuvre s’inscrit dans la durée, dans la chair de chacun.
    Nous y contribuons tous.
    Nonobstant, je ne suis pas certains qu’il détruise la voie des méchants.
    A quoi bon détruire une voie sans issue?
    Après le passage du christ, l’éternel de détruit plus rien, il laisse pisser le mérinos et construit, avec nous, en patience et en amour, un univers que nous habiterons tous dans la joie et le rire.

    Avec du temps et un peu d’espace, devient possible.
    Dieu peut tout absolument tout.
    Paradoxalement se rendre compréhensible, perceptible et proche tout en demeurant lointain, insaisissable et muet.
    Internetement.
    Laurent lautre

    laurent lautre

    17 juin 2009 at 21:47

  17. Bonjour Laurent lun,

    Ne laisser pas entendre que je vous juge vous personnellement, car cela serai faux et n’est pas dans mes habitudes.C’est votre texte et analyse que je juge ou plus précisément, critique.
    N’utilisons pas si vous le voulez bien ce sempiternel [b]leitmotiv sur le jugement[/b] qui consiste la plupart du temps à essayer de diminuer la capacité de son interlocuteur à la réflexion et à la critique ou carrément à lui interdire en créant une forme de culpabilité.Nous savons tout deux je pense, que cela ne sied pas à l’ouverture d’esprit et à la compréhension de quoi que ce soi.

    Quand je parle de gargarisme ou de malhonnêteté , c’est votre texte et analyse que je vise, La pensée qui s’en dégage.La pensée ou les idées ne sont pas forcément l’Être et je fait bien le distinguo entre les deux mais cela il vous est difficile de le savoir à travers les limites de l’expression écrite.

    Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’idée tant répandu à dire, que nous sommes ce que nous faisons car la plupart du temps nous faisons bien trop souvent ce que nous ne sommes pas.La preuve, tout être humain contient en lui le divin et pourtant il ne le reproduit pas forcément.Notre société en est un parfait exemple.

    Pour ce qui est de mes lectures, j’ai effectivement lu une bonne parti de dialogue avec l’ange et comme Laurent L’autre je n’ai pas vraiment accroché bien que j’ai aimé quelques passages.
    Ce qui est étonnant, c’est que j’ai souvent eu l’occasion de discuter de ce livre avec certains lecteurs qui ont été passionnés par sa lecture et qui, pour beaucoup qui avaient lu aussi le livre de vie, prétendaient que la sagesse contenu dans ce livre se rapprochais de celle du livre de vie dans le fond mais pas la forme.
    Je reste souvent perplexe et émerveillée des interprétations de chacun dans leurs diversités.

    Finalement chacun y trouve sa propre conformation avec ses propres inférences et donc plus l’esprit est libre, plus il est ouvert et à même de comprendre au delà des apparences ou de nos propres distorsions.Je ne cherche donc pas à défendre ou démolir un quelconque livre, soit-il le livre de vie ou un autre.C’est pourquoi je parle d’honnêteté d’analyse.

    Il y a beaucoup de leçon à tirer des évangiles dont celle-ci: Si une parole, qu’elle soit écrite ou oral vienne de Dieu, aucun homme ne pourra s’y opposer et elle se réalisera.En cela le véritable (prophète) sera reconnu. Sinon si ce n’est pas le cas , rien de ce qu’il dira ne se réalisera et ses paroles resterons lettre morte.

    Je ne serai donc , ni un fanatique du livre de vie ni même de la bible ou d’un quelconque livre même si j’en apprécie sa lecture.L’intelligence ne s’arrête pas aux mots car ont fait bien dire tout ce que l’on veux à ceux-ci mais pas à l’intelligence naturel qui est en chaque homme encore capable d’entendre et « voir » L’éternel.Je ne parle pas bien sur de l’intelligence et la connotation que notre société lui à donné et dont dans les évangiles jésus prononce à peu ces mots:  » Luc 10:21 (Louis Segond)

    21En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint Esprit, et il dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi. »

    Donc oui, le ciel ne restera pas muet, encore faudra t-il tendre l’oreille correctement et ne pas se mentir avec l’intelligence ou la sagesse des hommes pour qu’il en soi ainsi.Les livres donc qui en font l’étalage et l’apologie ne changeront rien à ce qui devra arriver et qui à toujours été annoncé depuis la nuit des temps.
    Il n’appartient pas à l’homme de modifier le dessein de l’Éternel.

    Si le livre de vie n’est pas de Dieu, seul le temps nous le dira mais si vraiment l’Emmanuel est un envoyé, je me demande quel excuse une personne pourra invoqué pour ne pas l’avoir considéré correctement tout comme la bible ne l’est pas pour la plupart des humains qui en déforment ou n’en considèrent aucun propos et vaquent inlassablement à se donner des raisons de ne pas le faire en créant toute sorte de théorie alors que la vérité est en chacun et que beaucoup étouffe pour des raisons évidente qui ne s’expliqueront jamais entièrement à travers les livres.

    Chacun aura à répondre individuellement de sa vie et la responsabilité qu’elle fourni à travers l’apprentissage qu’elle donne pour l’édification de chacun.

    Vous pouvez donc pensez ce que vous voulez sur le livre de vie, cela est de votre responsabilité et je m’en secoue les pieds.Libre à vous de le transformer en torchon imbuvable en vous donnant des raisons de le faire.A aucun moment je ne chercherais à vous en dissuader ou vous convaincre,mais juste à vous avertir que vous vous tromper grandement et cela est plus qu’évident.

    Moi qui l’est vraiment lu entièrement plusieurs fois et en ai vraiment compris le message, je peux certifié que vous même ne l’avez absolument pas compris.Que votre jugement laisse entendre que ceux qui l’apprécie pour l’avoir compris réellement sont des racistes et sont des individus fermés et stupides, incapable d’apprécier la beauté des différences raciale alors que c’est tout le contraire qui est enseigné dans ce livre et que cela vous dépasse d’une certaine manière parce que vous vous êtes enfermé dans un schème et que je vous pense pour l’instant incapable d’en sortir.

    Il ne faut pas essayer de sorti les gens de leur prison alors que soit même on y est enfermé, que l’on possède les clés et que l’on ne sache pas s’en servir.

    Je vous dit toute ces choses dans le calme et la sérénité et ne croyez pas que je vous en veut personnellement alors que je ne vous connais pas car mon seul cheval de bataille est la bêtise humaine sous toute ses formes et il y a bien longtemps que j’ai commencer par la mienne avant de critiquer la votre.

    Je sais que vous trouverez facilement à rebondir négativement sur tout ce que j’ai pu vous dire à travers mes écrits mais je poserai la question si en vérité il s’agit de rebondir ou de raisonner car c’est l’impression que me donne vos interventions.Une envie folle et furieuse de vouloir avoir raison tout du moins sur ce sujet et que finalement par mes interventions je ne vous donne que quelques choses à moudre pour nourrir votre moulin.

    Je ne considère pas ce type d’échange comme étant fructueux quand une personne pense qu’une seule position peut être la bonne et je n’ai pas très envie de débattre indéfiniment dans un schème manichéen car le monde est bien plus complexe que cela.

    Bonne journée et bonne réflexion

    Daniel

    Daniel

    18 juin 2009 at 13:20

  18. Merci Laurent de tes pacifiques et pertinentes remarques.

    Pour ce qui est de la lecture, je dirai qu’en ce qui me concerne, ayant pourtant beaucoup lu, et dans tous les genres (mais avec une prédilection depuis l’enfance pour la philosophie), je ne considère pas impératif pour le salut, dans quelque sens qu’on l’entende, d’avoir lu ceci ou cela. Nul ne sera sauvé par le fait d’avoir lu ceci ou cela : c’est d’ailleurs la première remarque de bon sens qui vient à l’esprit devant le mal nommé « livre de vie », dont la lecture intégrale est posée comme nécessaire et suffisante.

    Pour le reste, je te rejoins fraternellement.
    Je rappelle que la Base universelle à laquelle se rallie explicitement Anarchie évangélique, par-delà révolution et religion, est le Sermon sur la montagne, avec en son cœur la Règle d’or.

    Bien fraternellement

    Laurent l'un

    18 juin 2009 at 13:51

  19. Cher Daniel :
    Je me répète :

     » … quand on prépare des gens à chasser par tous les moyens ceux qui leur demanderaient accueil, on prépare des gens à chasser par tous les moyens ceux qui leur demanderaient accueil. »

    « … il faut prendre littéralement les paroles que des hommes ont de fortes chances de reprendre eux-mêmes littéralement : chasser l’étranger “par tous les moyens”, ça autorise tous les moyens. »

    « Or vous n’avez pas esquissé le plus petit début de justification de ces horreurs, que votre agneau garde pour la fin du livre, et la raison en est que c’est impossible. »

    Evidemment.

    Vous écrivez :
    « Ne laisser pas entendre que je vous juge vous personnellement, car cela serai faux et n’est pas dans mes habitudes. »

    Mais je ne laisse rien entendre, tout est écrit !
    Je vous cite :

    « votre manque de bonne volonté à être honnête »,

    « se servir des citations des “grands hommes” bien pensant comme Socrate ou même Jésus ne sont que gargarisme quand vous les reprenez à votre compte »,

    « une démarche malhonnête de votre part »,

    « Vous avez décidé de ne pas entendre et de divulgué une opinion fausse »,

    etc.

    Que savez-vous de mon manque de bonne volonté, à part mon désaccord ? Rien.
    Que savez-vous de la place de Socrate et Jésus dans ma vie ? Rien.
    Etc.

    J’ajoute juste que la façon dont vous vous trompez sur moi révèle identiquement la façon dont vous vous laissez tromper par le « livre de vie »…

    Sans parler de Monique Marie qui bat en peu de mots tous les records de jugement (voir plus haut)…

    « C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez… »

    Pour le reste, ce qui est clair pour les uns est comme la nuit la plus obscure pour les autres,
    et réciproquement.

    Je n’accorde ceci dit pas plus d’importance au « livre de vie » qu’à tant d’autres aberrations plus ou moins « coulées » dans la bible : le Vent les dispersera.
    Et Dieu Voit tout.

    Mais puisque il a fait irruption ici, il est de mon devoir, très tranquillement malgré vos divers avertissements à vous et Monique Marie, de signaler irréfutablement l’aberration centrale, majeure que contient ce livre ; comme déjà dit ; celle qui non pas le résume, mais le condamne.
    C’est de la prévention fraternelle, car la confusion est totale, et des frères peuvent être trompés.

    Je ne doute pas un seul instant que nous récolterons chacun(e) selon ce que nous avons semé : bonne volonté, honnêteté, confusion, rejet de l’étranger, etc., etc.,
    tout,
    le moindre « atome de bien » et le moindre « atome de mal ».

    Cheminons donc.

    Ps (répétition) :
    Au fait, avez-vous lu la révélation d’Arès ?

    Laurent l'un

    18 juin 2009 at 14:30

  20. Arrrgh, je me doutais bien que vous rebondiriez sur ce que je dit, 🙂 malheureusement… ce ne sont que bond à la verticale.

    Je ne vous dirait qu’une seule chose : ce n’est pas l’érudition ou l’intellect qui mène à l’éveil et à la conscience de Dieu.

    Une petit texte bien sympa à méditer et dont la valeur ne me semble pas dénuer de sens:

    http://www.fr.abdrushin.name/dans-la-lumiere-de-la-verite/message-du-graal-de-abdrushin-001.php

    Daniel

    20 juin 2009 at 07:27

  21. Je ne connaissais pas les bonds à l’horizontal,
    mais bon.

    Bon éveil et
    A DIEU.

    Laurent l'un

    20 juin 2009 at 13:52

  22. Petit rebond concernant le nouveau lien proposé par Daniel,
    où le dénommé Abdrushin évoque et défend la prescription évangélique d’avoir à redevenir pour Dieu comme des enfants.
    Bien.

    Parcourant le dit « Message du Graal de Abdrushin », j’apprends hélas que :

    « Jésus de Nazareth, le Fils de Dieu, n’est pas ressuscité charnellement! »

    Je n’ai pas compris grand chose aux explications de l’auteur, mais je demeure pour ma part naïvement convaincu de la Résurrection bien réelle du Christ, comme de Celle qui attend l’Homme, au Jour de Dieu :

    Coran 75 – 03 :
    L’homme croit-il que nous ne réunirons pas ses os ?
    Coran 75 – 06 :
    L’homme demande, quand donc viendra le jour de la résurrection ?
    Coran 75 – 07 :
    Lorsque l’œil sera ébloui,
    Coran 75 – 08 :
    Lorsque la lune s’éclipsera et se réunira au soleil,
    Coran 75 – 10 :
    L’homme criera : Où trouver un asile ? Il n’en trouvera pas.
    Coran 75 – 12 :
    Ce jour-là, la dernière retraite sera auprès de ton Seigneur.
    Coran 75 – 22 & 23 :
    Ce jour-là, des visages qui tourneront leur regard vers le Seigneur, brilleront d’un vif éclat,
    Coran 75 – 24 :
    Ce jour-là, il y aura des visages ternes qui se douteront qu’une grande calamité va fondre sur eux,
    Coran 75 – 28 :
    Quand l’homme comprendra que le moment du départ est venu.
    Coran 75 – 40 :
    Ce Dieu n’est-il pas assez puissant pour faire revivre les morts ?

    .

    Laurent l'un

    20 juin 2009 at 15:11

  23. Je ne porte pas de jugement sur l’œuvre du dénommé Abdrushin , que je ne connaissais pas, mais outre mon désaccord central immédiat sur la résurrection, je découvre que le Mouvement qui poursuit dans la voie tracée par le « maître » connaît régulièrement des démêlés avec la « justice ».
    Il y en a chaque année, mais à propos d’enfance, je crois devoir signaler cette information AFP de l’an dernier (17/06/08) :

    Six adeptes d’une secte ont été jugés pour torture d’enfants
    La justice tchèque a commencé à juger mardi une mère de famille et cinq autres adultes accusés d’avoir séquestré et sauvagement torturé deux petits garçons, apparemment au nom d’une secte issue du « Mouvement de Graal ».

    « C’est horrible. Je n’arrive pas à comprendre comment j’ai pu agir ainsi », a déclaré la mère au premier jour du procès devant le tribunal de Brno, dans l’est de la République tchèque. Klara Mauerova, 31 ans, risque jusqu’à douze ans de prison ferme. Ses fils Ondrej, 8 ans, et Jakub, 10 ans, vivent aujourd’hui dans un foyer à Brno et auront besoin d’une aide psychiatrique pendant toute leur vie, a révélé mardi le procureur, Mme Zuzana Zamoravcova.

    Torture
    Le martyre des deux frères a été découvert en mai 2007 à la suite d’une alerte d’un voisin qui avait capté par hasard des images de la surveillance vidéo installée dans la maison où ils vivaient avec leur mère, à Kurim (est du pays).

    L’enquête a permis d’établir que c’est sous l’influence d’une autre membre de la secte qui vivait chez elle que la mère a commencé à les torturer sous le prétexte de chasser le mal prétendument présent en eux.

    D’après l’acte d’accusation, elle les enfermait nus et ligotés dans des cages pour chien, afin de les battre régulièrement pendant des heures entières, les brûler à l’aide de cigarettes et les blesser avec des objets pointus, comme des fourchettes.

    Morceau de chair
    Ses nerfs ont craqué quand la secte qui préconisait la soumission totale par le biais de terribles épreuves physiques lui demanda de découper un morceau de chair sur le corps du petit Ondrej, puis d’obliger l’enfant à le manger, selon un témoignage.

    Parmi les adeptes traduits en justice figure Barbora Skrlova, 33 ans, une femme aux traits enfantins, destinée à devenir une « déesse » de la secte, ressort-il de témoignages concordants. C’est elle qui, disent les spécialistes de la police, est parvenue à complètement subjuguer Klara Mauerova, jusqu’à obtenir chez elle une « déformation pathologique de l’instinct maternel ».

    Laurent l'un

    20 juin 2009 at 16:14

  24. Les bonds à l’horizontale , cela se nomme le saut en longueur pour votre gouverne 🙂

    Les grecques connaissaient bien, pas vous apparemment.Même en philosophie cela était connu– les sophiste qui faisaient du surplace à la verticale,un peu comme vous, et les autres, adeptes du saut en longueur d’avance sur les autres 🙂

    Daniel

    22 juin 2009 at 11:53

  25. Bons bonds à l’horizontale donc,
    excusez mon ignorance
    et ma lenteur.

    Je ne suis que marcheur ;

    … verticalement vôtre.

    Laurent l'un

    22 juin 2009 at 12:01

  26. Il y deux choses qui est demandé aux Hommes, aimer Dieu, l’Unique, qui est le Créateur des Hommes et toutes choses (ce q et aimer les autres comme soi-même, la loi est complète ainsi (ne rien faire aux autres que nous voudrions nous faire faire). L’ancien testament parle de la vie passée des Hommes et du peuple Hébreu dans un autre temps, dans le nouveau testament ce sont les Paroles de Jésus qui doivent être compris car elles sont la Parole de Dieu et la Vie. Mais ce qu’il faut comprendre, en ce moment, c’est que Dieu a un plan pour sa création et ce n’est pas l’Homme qui va changer quoi que ce soit à cela. L’Esprit est seul et nous vivons en lui et pour lui car par nous-mêmes nous ne le pouvons pas.

    Chantal

    7 octobre 2009 at 15:37

  27. Dieu nous demande, dans sa loi, d’aimer l’Unique Dieu plus que tout (le Créateur des Hommes, des choses et phénomènes) et seulement Dieu, aimer les autres comme soi-même, toute la grandeur de la loi s’accomplit par ses deux phrases et englobent tout ce que nous devons faire. Les évangiles et la Paroles de Jésus sont Esprit et Vie car elle permet de s’évader du monde et de s’en détacher pour s’unir en un Seul Esprit. Les prophéties de la Bible sont là pour nous indiquer ce que Dieu va faire. L’ancien testament nous apprend la Chute, le passé des Hommes et du peuple Hébreu, le nouveau testament le passé et l’avenir, et les paroles de Jésus nous indique la voie à suivre et parfaire la loi en deux phrases. Il n’y a pas d’autres chemins à suivre.

    Chantal

    7 octobre 2009 at 15:54

  28. Bonjour Chantal.
    Comment ça, « Il n’y a pas d’autres chemins à suivre » !

    Je vous réponds : il n’y a rien de plus précieux sur Terre que la recherche de la vérité en absolue liberté.

    Jésus a dit il y a 2000 ans : TU AIMERAS TON DIEU ET TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME, pas plus que tout, pas moins, COMME.

    Et aussi : Ce n’est pas celui qui me dit : Seigneur… Seigneur, qui entrera dans le royaume de Dieu, c’est celui qui fait la volonté de mon Père.

    Donc, en effet, « Dieu a un plan pour sa création » et c’est justement l’accomplissement par l’Homme de ce Plan –l’amour libérateur actif et rayonnant en actes et en paroles– qui va tout changer –
    et attirer naturellement le Ciel.
    C’est ce qu’avait commencé Jésus, avant d’être assassiné.
    Mais le Plan demeure, qu’un petit enfant peut comprendre.
    Il est repris aujourd’hui partout, en toute anarchie.
    Il n’y aura plus de chefs pour nous dire le chemin à suivre, c’est fini.
    La Parole est Libérée chère Chantal, et sa Vérité est à l’oeuvre dans le monde, alors,
    Bon accomplissement.

    Laurent l'un

    7 octobre 2009 at 17:25

  29. Merci et à vous aussi!

    Chantal

    7 octobre 2009 at 20:13

  30. Bonjour
    A propos du Livre de vie de l’agneau et des étrangers , j’aimerais préciser ceci :
    La vérité est envoyée aux paiens donc quand Jésus dit qu’il était étranger et a été recueilli, ça veut dire qu’il était inconnu de ceux qui ont bu ses paroles, mangé ses mots et ont cru en lui.

    Puisque vous préférez les versets bibliques, voici ce que dit Esaie

    13:13- C’est pourquoi je ferai frémir les cieux, et la terre tremblera sur ses bases, sous l’emportement de Yahvé Sabaot, le jour où s’allumera sa colère.
    13:14- Alors comme une gazelle pourchassée, comme des moutons que personne ne rassemble, CHACUN S’EN RETOURNERA VERS SON PEUPLE, CHACUN S’ENFUIRA DANS SON PAYS.
    13:15- Tous ceux qu’on trouvera seront transpercés, tous ceux qu’on prendra tomberont par l’épée

    L’auteur du livre de vie de l’agneau est en parfaite harmonie avec la parole de Dieu dans la Bible.

    Et nous avons tous lu l’histoire de Jésus donc nous savons qu’il souffrira, sera lapidé et beaucoup se moqueront de Lui.
    En attendant, c’est Dieu qui donne la foi et cela ne sert à rien de tenter de con-vaincre qu’Il est le seul chemin et la porte étroite pour aller dans le royaume.

    Que les moqueurs se moquent encore, que les méchants restent méchants et que les saints se sanctifient encore car la fin est proche.
    Quand le livre sera interdit et le site Web fermé, la prophétie en sera à la mort des deux témoins sur la grande place publique (Web) et tous se lamenteront puis s’enverront le pdf du livre en guise de présent.

    Moi je dis : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur »

    Nona

    Nona

    25 octobre 2009 at 15:41

  31. Bonjour Nona,
    Je ne sais où vous voulez en venir, puisque tout le scénario est écrit, Web inclus, mais je sais où votre « livre de vie » veut emmener les gens : dans le rejet de l’étranger.

    Quand Jésus dit : « J’étais étranger, et vous m’avez accueilli.», il dit : « J’étais étranger, et vous m’avez accueilli
    Et de même, « ce que vous aurez fait à ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’aurez fait »

    Merveilleuses Paroles de Vie toutes de Simplicité, compréhensibles universellement par un enfant de 7 ans.

    Rien à voir avec ;

    « Si des immigrés sédentaires ou nomades se regroupent sur vos montagnes, vous devrez les chasser par tous les moyens. » (”le livre de vie”)

    « Les communautés vous permettront de savoir que celui qui errera sans pouvoir prouver son appartenance à l’une d’entre elles, est un incirconcis qui aura réchappé. Pour qu’il ne puisse vivre dans le royaume, il devra être abandonné par tous. » (”le livre de vie”)

    SVP, n’essayez pas de justifier ça une fois encore, parce que c’est injustifiable.

    Il y aurait d’autres aberrations à relever dans ce « livre de vie », mais celle-ci, qui d’ailleurs vient en final, signe parfaitement la dangereuse imposture.

    Le temps de tous se refaire frère/soeur est arrivé chère Nona,
    je vous invite à le vivre pleinement,
    contagieusement.

    Cela ne peut de toute façon
    PAS FAIRE DE MAL.

    Voir aussi sur ce site :

    [Repères] : « L’étranger » dans la bible

    Laurent l'un

    25 octobre 2009 at 16:51

  32. Oh rassurez vous, je ne tenterai pas de justifier Emmanuel qui n’en a nul besoin.
    C’est vous qui vous justifierai devant Dieu dans peu de temps.

    Je n’ai pas l’intention de faire du prosélytisme pour vous con-vaincre car vous êtes déjà con-vaincu par le mensonge.

    Vous êtes du monde et le monde vous écoute mais nous nous sommes de Dieu et aussi rares que l’or pur.

    Si vous ne reconnaissez pas la voix de Père dans ce livre, c’est qu’Il n’est pas votre Père et que vous êtes un des fils du mensonge.

    Continuez donc à critiquer les termes d’Emmanuel qui ordonne de ne pas laisser se joindre à nous les immigrés ou les incirconcis de coeur et gardez donc ceux de Jean

    Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau.

    A Dieu ….

    Nona

    25 octobre 2009 at 17:27

  33. Les termes que je garde, utilise et met en pratique pour l’ascension, chère Nona, ne sont pas ceux de Jean, mais ceux du Sermon sur la Montagne, Notre Base qui est au Ciel (qui est en nous).

    A Dieu !

    Laurent l'un

    25 octobre 2009 at 21:11

  34. A tous les alpinistes spirituels,

    je propose de se souvenir que Dieu avait promis à Moise de susciter un prophète COMME LUI et que celui qui ne lui obéirait pas serait retranché du peuple.

    Etant donné qu’aucun prophète n’a comme Moise, écrit un livre, donné des lois et sauvé un peuple … il est clair que ce sauvetage est le rôle de Christ.

    Christ étant un homme comme nous
    (Tel il est, tel nous sommes aussi dans ce monde- 1 Jean 4/17)
    et que cette génération méchante et adultère n’aura pas de miracle autre que le SIGNE de Jonas,
    il faut s’attendre à ce que Dieu ne change pas et respecte ses traditions – à savoir : envoyer sa parole par un prophète qui écrit un livre.

    Que nous dit la Bible à ce propos ?
    – Jésus écrivait avec son doigt sur le Terre et Jésus a dit  » J’ai fait une oeuvre et vous en êtes tous étonnés »

    A moins qu’une telle oeuvre écrite de son doigt ait disparu … c’est qu’elle devra paraître car Dieu a dit en Esaie

    46.10 J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance CE QUI N EST PAS ENCORE ACCOMPLI ; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté.

    46.11 C’est moi qui appelle de l’orient UN OISEAU DE PROIE, D’une terre lointaine UN HOMME POUR ACCOMPLIR mes desseins, Je l’ai dit, et je le réaliserai; Je l’ai conçu, et je l’exécuterai.

    46.12 ÉCOUTEZ-MOI, gens endurcis de coeur, ENNEMIS de la droiture!

    Voici donc, chers alpinistes spirituels que Dieu avait annoncé les choses avant qu’elles ne se produisent et c’est Dieu qui appelle un homme pour accomplir la prophétie.

    Voici aussi pourquoi il faut des sentinelles pour avertir le peuple de Dieu et les ennemis de la droiture car il y a la foi mais aussi la mauvaise foi.
    De là le verset qui tombe à pic ici pour ceux qui n’écoutent pas le prophète que Dieu avait promis à Moise :

    « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la Volonté de mon Père. »

    La volonté de Dieu est que nous obéissions au dernier prophète.

    Je propose donc à nombre d’entre vous de cesser de croire qu’ils ont compris les paroles de la Bible car seul le Christ donne les oreilles pour entendre.

    Christ n’est pas venu et revenu, non ! Christ est venu uniquement en notre siècle comme écit dans Hébreux
    9.26 autrement, il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que MAINTENANT A LA FIN DES SIECLES, il a paru UNE SEULE FOIS pour abolir le péché par son sacrifice.

    Marc, 1,12-15

    « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »

    Je souhaite à tous les alpinistes spirituels une agréable ascension car la montagne de Dieu n’est accessible qu’aux saints d’esprit et aux coeurs purs.
    Les autres fermeront leurs yeux car la lumière leur sera trop forte et impossible à affronter.
    Ceux qui désirent épouser la vérite et entrer dans l’église peuvent faire « click » vers la lumière
    http://www.lelivredevie.com

    Que la volonté de Dieu se fasse

    Nona

    Nona

    25 octobre 2009 at 21:51

  35. Déclics du temps qui vient :

    Dialogues avec l’Ange

    …destinés à l’individu créateur délivré de la peur.

    La Révélation d’Arès

    … pour reprendre tous ensemble l’Ascension vers les Hauteurs.

    Et qu’enfin nous fassions Ta Volonté !
    Laurent

    Laurent l'un

    26 octobre 2009 at 11:21


Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :