anarchie pour l'évangile !

« Na Ahmadi, Na Moussavi, Faghat Azadi » (Ni Ahmadi, ni Moussavi, seulement la liberté)

leave a comment »

L’écrit d’un jeune, la prière d’une femme, le cri d’un peuple, Téhéran le 19 juin 2009 au soir…

 » I will participate in the demonstrations tomorrow. Maybe they will turn violent. Maybe I will be one of the people who is going to get killed… »

(…)

I wrote these sentences for the next generation,

So they know we were not just emotional and under peer pressure.

So they know that we did everything we could to create a better future for them.

So they know that our ancestors surrendered to Arabs and Mongols but did not surrender to despotism.

This note is dedicated to tomorrow’s children…

.


Tehran woman’s prayer for Iran filmed last night

.

Friday the 19th of June 2009
Tomorrow, Saturday
Tomorrow is a day of destiny,
Tonight, the cries of Allah-o Akbar are heard louder and louder than the nights before.
Where is this place ?
Where is this place where every door is closed ?
Poème pour les toits d’Iran – 19 juin 2009
Le vendredi 19 juin 2009
Demain, Samedi
Demain est un jour de destin,
Cette nuit, les appels d’Allah-o Akbar (Dieu est le plus grand) sont entendus de plus en plus fort que les nuits précédentes.
Où est cet endroit ?
Où est cet endroit où chaque porte est fermée ?
Où est cet endroit où les gens sont simplement en train d’appeler Dieu ?
Où est cet endroit où les appels d’Allah-o Akbar deviennent de plus en plus forts ?
J’attends chaque nuit pour voir si les appels deviendront plus forts et s’ils seront plus nombreux ou non.
Ça m’ébranle (Me trouble)
Je me demande si Dieu est ébranlé (est troublé).
Où est cet endroit où tant de gens innocents sont pris au piège.
Où est cet endroit où personne ne vient nous secourir ?
Où est cet endroit où seulement avec notre silence nous envoyons nos voix au monde ?
Où est cet endroit où les jeunes versent leur sang puis s’en vont et prient ?
Sont debout (Résistent) sur ce même sang et prient…
Où est cet endroit où les citoyens sont traités de vagabonds ?
Où est cet endroit ? Veux-tu que je te le dise ?
Cet endroit est l’Iran.
Ton pays natal et le mien.
Cet endroit est l’Iran.
Auteur : Une femme iranienne
Traduction approchée :
Where is this place where people are simply calling God ?
Where is this place where the sound of Allah-o Akbar gets louder and louder ?
I wait every night to see if the sounds will get louder and whether the number increases
It shakes me
I wonder if God is shaken
Where is this place where so many innocent people are entrapped ?
Where is this place where no one comes to our aid?
Where is this place where only with our silence we are sending our voices to the world?
Where is this place where the young shed blood and then people go and pray ?
Standing on that same blood and pray…
Where is this place where the citizens are called vagrants?
Where is this place? You want me to tell you ?
This place is Iran.
The homeland of you and me.
This place is Iran.

« Prière sur les toits de l’Iran »

Demain, Samedi

Demain est un jour de destin,

Cette nuit, les appels d’Allah-o Akbar (Dieu est le plus grand) sont entendus de plus en plus fort.

Où est cet endroit ?

Où est cet endroit où chaque porte est fermée ?

Où est cet endroit où les gens sont simplement en train d’appeler Dieu ?

Où est cet endroit où les appels d’Allah-o Akbar deviennent de plus en plus forts ?

J’attends chaque nuit pour voir si les appels deviendront plus forts et s’ils seront plus nombreux ou non.

Ça m’ébranle (Me trouble)

Je me demande si Dieu est ébranlé (est troublé).

Où est cet endroit où tant de gens innocents sont pris au piège.

Où est cet endroit où personne ne vient nous secourir ?

Où est cet endroit où seulement avec notre silence nous envoyons nos voix au monde ?

Où est cet endroit où les jeunes versent leur sang puis s’en vont et prient ?

Sont debout (Résistent) sur ce même sang et prient…

Où est cet endroit où les citoyens sont traités de vagabonds ?

Où est cet endroit ? Veux-tu que je te le dise ?

Cet endroit est l’Iran.

Ton pays natal et le mien.

Cet endroit est l’Iran.

Auteur : Une femme iranienne

*

Texte original :

Where is this place where people are simply calling God ?

Where is this place where the sound of Allah-o Akbar gets louder and louder ?

I wait every night to see if the sounds will get louder and whether the number increases

It shakes me

I wonder if God is shaken

Where is this place where so many innocent people are entrapped ?

Where is this place where no one comes to our aid?

Where is this place where only with our silence we are sending our voices to the world?

Where is this place where the young shed blood and then people go and pray ?

Standing on that same blood and pray…

Where is this place where the citizens are called vagrants?

Where is this place? You want me to tell you ?

This place is Iran.

The homeland of you and me.

This place is Iran.

*


Voir aussi le fil :

Iran, avant l’embrasement

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :