anarchie pour l'évangile !

Triple mensonge au fronton des mairies

with 6 comments

(Billet)

.

kk

j


Libertéégalitéfraternité c’est faux.

Nous sommes enchainés à un système basé sur l’avidité, où les plus riches sont les plus « égaux », et les moins fraternels.

Or la liberté me place au-dessus de toute loi humaine et l’égalité me place aux côtés de tout frère : nous sommes donc ainsi  lui et moi au-dessus de toute loi humaine.

Là, rien d’autre ne nous dicte nos comportements, sinon l’amour, qui lie le même à l’autre, et fraternise avec tout l’Univers.

j

j


.

Written by Observatoire situationniste

14 juillet 2009 à 08:47

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. c’est le peintre qui c’est trompé
    dans l’ordre des bonnes intentions…….
    a l’époque c’est passé inaperçu car tout nouveau tout beau ;
    il est encore temps d’inscrire la combinaison la plus gagnante.
    ça le mérite d’étre clair et sans grand discourt.

    égalité……donc ont se considére tous égaux
    fraternité…donc le partage
    liberté …..illusion collective
    enfin accepté.
    Moralité faut changer l’ordre pas le sens et bien compris tout devrait aller mieux pas la peine dans faire une révolution.

    Daniel Cauet

    14 juillet 2009 at 09:16

  2. Il me semble que liberté, égalité et fraternité sont (devraient être) consubstantielles les unes aux autres…
    Ce qui suppose plus et bien mieux qu’une révolution, une réelle transformation perceptible de la totalité de nos comportements.

    Laurent l'un

    14 juillet 2009 at 09:20

  3. ok mais dans toute chose il y a un ordre
    la nos révolutionnaire de 89 se sont manifestement (après la manif)trompé dans l’ordre des choses….
    Aprés l’ordre attendre la contre ordre enfin d’éviter le désordre…..problème quand le contre ordre va t’il venir???et par qui?
    prendre tous ça au 2 degrés
    je file au défilé…..
    pas anciens combattant mais combattant toujours.
    style je coure après les filles mais je sais plus pourquoi…

    Daniel Cauet

    14 juillet 2009 at 09:29

  4. Bonsoir
    Et si le problème n’était pas la place des mots mais tout simplement le fondement du mot
    lors du discours du 14 juillet notre maire préféré et bien pensant nous a surprit par son approche sur le mot FRATERNITÉ
    Ce mot est en final aux frontons de nos mairies à juste titre car conditionnant les autres. La liberté n’est possible que dans un esprit de fraternité et conduit à l’égalité qui ne pourra se réaliser que dans le cadre des valeurs profondes de la fraternité.
    Cette approche dont je ne connais pas l’auteur est venue en contradiction après le tollé politique suite à la grand’messe du Zenith en septembre 2008 où Ségolène Royal a osé scander « Fraternité » avec le public. Les noms de gallinacés ont refleuris et on a même parlé de secte ou de dérive politico religieuse.
    Les temps ont changé et en quelques poussière de temps la notion sublime de Fraternité est devenue essentielle, y compris pour les politiques.
    Acceptons donc une petite étincelle d’Amour en nos cœurs et elle brillera jusqu’à en éclairer notre prochain. C’est cette étincelle de Divin qui redonnera Vie à la Fraternité, le reste découlant comme une source d’eau fraiche et pure.
    Amitiés à tous du fond du cœur !
    Rodolphe

    Rodolphe Bochew

    17 juillet 2009 at 00:47

  5. Bonsoir

    Puisque vous parlez du Christ le mieux est p.e de revenir aux fondamantaux : les Evangiles.

    Soyez connaissants car la connaissance rend libre.
    Soyez dans le partage car il vous rend égaux.
    Soyez en fraternité car vous n’avez qu’un seul père.

    A bientôt
    Emanuel (intentionnellement avec un seul N)

    Emanuel

    17 juillet 2009 at 22:21

  6. Bonjour et merci Emanuel.
    Le Sermon sur la montagne est notre Base à tous :

    Notre Base qui est au Ciel (qui est en nous)

    Fraternité, cela impliquerait par exemple la décence commune, des revenus compris dans une échelle de 1 à 10 (1500 à 15 000 euros), on en est très, très loin.

    Le seul Plan fraternel – inaccompli – est bien l’évangile :
    Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    C’est beaucoup plus qu’un programme politique, il s’agit d’une transformation radicale de toutes nos perceptions dans un sens d’ouverture à 360°, en frères, donc en égaux, donc tous en liberté.
    On en est très, très loin.
    Mais ça travaille.

    Laurent l'un

    18 juillet 2009 at 05:40


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :