anarchie pour l'évangile !

Voici qu’approche un Printemps jamais su

with 3 comments

a

– Le printemps arrive.

Une fleur, un brin d’herbe sont ses messagers,
De même les religions, les prophètes, les temples.
Mais à la venue de la Lumière et de la Force,
Plus de temples : tout sera temple.
Qui aperçoit une fleur –
Au milieu d’un champ de fleurs ?
Vous, vous n’êtes pas fleur, vous êtes Printemps.
Mais dans SON jardin,
Même le Printemps est seulement une fleur.
Mais vous, vous êtes Printemps.
A votre contact naissent de nouvelles Oreilles,
De nouvelles Mains, de nouveaux Yeux,
Et s’ouvre le Nouveau.
Que le miracle ne soit pas en toi, mais par toi,
Parce que tu n’es pas fleur – mais Printemps.
Le miracle apparaît dans la fleur,
Mais qui peut saisir le Printemps ?
Si tu es miracle, tu es fleur, une parmi les autres.
« Celui qui mesure » parle.
Le printemps est là.
Si nous voulons une récolte,
Il faut nettoyer les arbres,
Greffer ceux qui sont bons.
Je ne vous vois pas,
Mais je vois l’Arbre, l’Arbre de la Vie.
Dans ma main le glaive au tranchant terrifiant.
Chaque élu est une pousse sur l’Arbre.
SI LE NOUVEAU NE PERCE PAS L’ANCIEN –
Je le tranche.
Ne craignez pas mon glaive,
Il n’élague que ce qui est mort.
Ce qui est mort ne peut être greffé.
« Celui qui greffe » ne cultive pas,
mais il choisit entre le bon et le mauvais.
Le printemps est là.
Là, où se cache la vie, là, cela doit pousser.
Craignez « Celui qui mesure et non son glaive !
Le bourgeon rêve. La branche coupée rêve aussi.
Vous ne sentez pas le fil du glaive,
Car son tranchant est terrifiant.
Je ne greffe pas, je ne fais que mesurer.
Le temps est court.
Rêve éternel, ou Vie Eternelle… ?
L’ARBRE VA PORTER DES FRUITS
POUR LA PREMIERE FOIS.
Nous le gardons depuis longtemps déjà.
Nous faisons la ronde autour de l’Arbre.
Nous préparons la récolte.
BOURGEONS, PROMESSES DE FRUITS,
NE TARDEZ PAS ! PERCEZ L’ANCIEN !
Le printemps est là.
Nous marchons dans une forêt morte, desséchée.
La sève ne circule pas. –
Tout est sans joie de vivre.
Qui aime vivre ? Il n’y a pas de joie.
SEULES LES BRANCHES
PLEINES DE SEVE SERONT GREFFéES.
LES BRANCHES SèCHES NE LE SERONT PAS.
a
a

Dialogues avec l’ange

a

a

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Magnifique et… effrayant !!!

    Frank

    18 mars 2010 at 04:59

  2. Oui, quelle profondeur…
    Mais rien à craindre :
    « Ne craignez pas mon glaive,
    Il n’élague que ce qui est mort. »

    Laurent l'un

    18 mars 2010 at 05:37

  3. PRINTEMPS QUI VIENT ET QUI NOUS DONNE

    Du Christ la Lumière
    De Marie l’Enveloppe

    Laurent l'un

    22 mars 2010 at 09:47


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :