anarchie pour l'évangile !

à Marie qui défait les noeuds

with 2 comments


a


a

Vierge Marie, Mère du bel Amour,

Mère qui n’as jamais abandonné un enfant qui crie au secours,

Mère dont les mains travaillent sans cesse pour tes enfants bien aimés, car elles sont poussées par l’Amour divin et l’infinie Miséricorde qui déborde de ton coeur, tourne ton regard plein de compassion vers moi.

Vois le paquet de « noeuds » qui étouffent ma vie.

Tu connais mon désespoir et ma douleur.

Tu sais combien ces noeuds me paralysent.

Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les « noeuds » de la vie de tes enfants, je dépose le ruban de ma vie dans tes mains.

Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à ton aide miséricordieuse.

Dans tes mains, il n’y a pas un seul noeud qui ne puisse être défait.

Mère toute puissante, reçois aujourd’hui le « noeud » de mon Amour.

Pour la gloire de Dieu, je te demande de le défaire, et de le défaire pour toujours.

J’espère en Toi.

Tu es l’unique Consolatrice que Dieu m’a donnée, tu es la forteresse de mes forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m’empêche d’être avec le Christ.

Accueille mon appel.

Garde-moi, guide-moi, protège-moi.

Amen.

version libre

&

Written by Observatoire situationniste

19 avril 2010 à 01:58

Publié dans 5584

Tagged with , ,

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Version libre aussi.

    Notre père qui êtes parmi nous.
    Que ton règne soit.
    Que ton nom réjouisse nos âmes.
    Que ta volonté soit fête, sur la terre comme aux cieux.

    Aide-nous à partager le pain que tu nous donnes.
    Pardonne-nous nos offenses mieux que nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

    Ne nous induit pas trop en tentation et merci de nous avoir délivrés du mal.

    Maintenant, en ce jour et pour l’éternité.

    Amen.

    PS N’oublie pas, si tu ne veux pas les guérir, de faire crever les salauds et les ordures, massivement et plus rapidement que les braves gens.
    Qu’ils se chopent la lèpre argentée, la tuberculose de l’orgueil, la syphilis du képi, le paludisme boursicoteur, la galle spéculative, la leucémie de l’âme, le cancer autoritaire, la peste galonnée et la rage politique.
    Qu’ils pourrissent tous rapidement et sans souffrir, juste qu’ils débarrassent le plancher..
    Et s’il te plait, garde-les au frais un bon moment.
    Inutile de nous les renvoyer de suite. Ils sont cause de trop de souffrance ici-bas.
    La terre n’en respirera que mieux.
    Combien de fois n’ai-je souhaité me réveiller et constater, à l’aube fraîche, l’évaporation, la disparition miraculeuse de tous ces empêcheurs de vivre et d’aimer en rond. S’il peut nous arriver de prier pour le bien d’autrui, n’omettons jamais d’implorer le ciel de purger la terre de ces parasites à visage humain.
    Un jour, c’est sur nous serons exaucés.
    La prière non plus comme remerciement, non plus chargée d’amour et d’émotions bienveillante mais la prière comme une arme qui enverra croupir dans le néant, et pour quelques siècles les affameurs, les prévaricateurs et les force du désordre de tout poil.
    Non pas juste un petit coup d’avion ici et là non pas un tremblement de terre, non pas un tsunami aveugle, non.
    Que leurs pensées deviennent une cible pour ta justice oh notre père dont ils n’ont rien à branler.
    Qu’ils meurent uniquement parce qu’ils sont déjà morts.
    Qu’ils meurent simplement parce qu’ils ne contiennent pas assez d’amour et qu’ils nous foutent la paix définitivement.
    Prions mes frères pour la disparition de ces criminels qui conduisent le monde à sa perte.
    Nous n’agirons jamais autrement que par l’esprit et la force d’amour, jamais nous ne leur ressemblerons, jamais nous ne lèverons contre eux les armes qu’ils pointent sur nous.
    Ce sont nos frères, que dieu les reprenne et s’en charge et s’il ne veut les guérir, qu’ils crèvent et pour longtemps.

    Amen encore une fois.

    Laurent lautre

    laurent lautre

    22 avril 2010 at 09:56

  2. Mon frère, ce ne sont pas « les salauds et les ordures » qui font que le mal existe, mais c’est parce que le mal existe – en chacun de nous – que « naissent » des « salauds » et des « ordures ».

    Laurent l'un

    23 avril 2010 at 01:57


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :