anarchie pour l'évangile !

Posts Tagged ‘changer le monde

50 000 !

with 9 comments

a

Nous franchissons ce 16 janvier la barre des 50 000 visiteurs en un an…

La moyenne par jour des visites est de 130 :

2009 63 128 235 155 164 130 113 84 126 120 130 115 130
2010 130

Merci à toutes et tous de votre présence,  de vos ouvertures, de vos encouragements   !

Minarets, Burqa et autres voiles…

with 3 comments

La « pollution » qui les contient toutes

with 5 comments

La division nationale

with one comment

« Dans mon rêve, les enfants chantent »

leave a comment »

« A quoi bon ? »

with 5 comments

POUR EN FINIR AVEC LE CONSPIRATIONNISME

with 31 comments

Pour ne pas devenir juge(s) de l’accomplissement d’autrui !

leave a comment »

Une jeunesse pleine de Vie !

with 2 comments

Rien. Rien. Rien.

with one comment

« Qu’on arrête d’attendre »

leave a comment »

Keny Arkana, une jeune femme, et une haute flamme, où se consument toutes les étiquettes et les postures. Et quel souffle ! Je crois qu’elle a mis DIEU en marche sous chaque mot. Lire le reste de cette entrée »

Désobéir à l’injustice est la loi de l’homme libre

with 4 comments

François Vaillant sera jugé le 21 septembre par le tribunal correctionnel de Rouen (13 h 15, 4e chambre) pour avoir refusé un prélèvement ADN. Son interpellation faisait suite à un barbouillage de panneaux publicitaires avec les Déboulonneurs. Lire le reste de cette entrée »

L’identité anarchiste chrétienne

with 10 comments

Être anarchiste chrétien c’est reconnaître dans l’un et l’autre courant de pensée que sont l’anarchisme et le christianisme, des valeurs fondamentales à notre existence. Lire le reste de cette entrée »

Pour un nouveau Manifeste Anarchiste Chrétien !

with 10 comments

Nous avons commencé à tisser des liens actifs avec nos frères du Collectif anarchiste chrétien de Québec (qui publie sur papier un décapant Journal, sur lequel nous reviendrons), ainsi qu’avec les Éditions du Golgotha.

Nous vous proposons en introduction…

Lire le reste de cette entrée »

WE, THE PEOPLE

leave a comment »

A la Une du numéro de Témoignage Chrétien en date du 3 septembre, ce titre résolu :  « Il faut savoir désobéir« . Le magazine propose d’ailleurs un dossier … pour apprendre ! Lire le reste de cette entrée »

Un, deux, trois, Soleil !

leave a comment »

« Si je veux réussir à accompagner un être… »

with 3 comments


Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis je dois le chercher là où il est et commencer là, justement là.
Celui qui ne sait faire cela, se trompe lui-même quand il pense pouvoir aider les autres.
Pour aider un être, je dois certainement comprendre plus que lui, mais d’abord comprendre ce qu’il comprend.
Si je n’y parviens pas, il ne sert à rien que je sois plus capable et plus savant que lui.
Si je désire avant tout montrer ce que je sais, c’est parce que je suis orgueilleux et cherche à être admiré de l’autre plutôt que l’aider.
Tout soutien commence avec humilité devant celui que je veux accompagner ; et c’est pourquoi je dois comprendre qu’aider n’est pas vouloir maitriser mais vouloir servir.
Si je n’y arrive pas, je ne puis aider l’autre.

S. KIERKEGAARD
a
a
a
Déjà paru sur ce site :

[Repères]: Kierkegaard, le “Socrate du christianisme”

a

a

a


« Quelle est cette arnaque qui vide mon existence… »

leave a comment »

Je suis heureux de signaler un récent blog spirituel, au ton vraiment fraternel et humaniste, dont les perspectives « s’emploient à transpercer la cuirasse de la pensée unique. Elles s’évadent des geôles du quotidien. Se libérant du joug du mensonge, du joug du système,  elles  s’élèvent et renouent avec la raison d’être de l’homme qui, comme son origine, est cosmique. » Lire le reste de cette entrée »

« Le Temps aboli »

leave a comment »

Tel est le titre d’un passionnant et déroutant dialogue, qui s’est tenu en 1980 entre un homme de haute spiritualité et un scientifique audacieux. Le point de départ de ces dialogues est la question suivante : « L’humanité a-t-elle fait fausse route, ce qui a entraîné division, conflit et destruction perpétuels ? »

Lire le reste de cette entrée »

La civilisation de l’amour a commencé parmi les ruines.

with one comment

Les jours de ce monde sont comptés

with one comment

Laissez-passer

leave a comment »

“ Ne souhaite pas, Nathanaël, trouver Dieu ailleurs que partout” Lire le reste de cette entrée »

Pour que la paix mondiale advienne.

leave a comment »

Dans la rosée divine est l’espérance ultime du Jour.
Chaque minuscule résurrection
tient de la Résurrection. Lire le reste de cette entrée »

Rebiya Kadee, la femme qui effraie Pékin

leave a comment »

Crise mondiale : avant l’effondrement (ajouts le 6 mars 2010)

with 7 comments

« Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche. »

Dialogues avec l’ange Lire le reste de cette entrée »

Chances de sagesse

leave a comment »

Je suis d’accord pour voir en Obama un atout singulier vers l’idée d’une nouvelle gouvernance mondiale, un Conseil de vrais sages, et non de singes savants. Lire le reste de cette entrée »

Le retour de l’islam libérateur !

leave a comment »

Qand un régime autoritaire approche de sa crise finale, sa dissolution suit en général deux étapes. Avant son effondrement, une mystérieuse rupture se produit : les gens réalisent tout d’un coup que la partie est terminée, et ils cessent d’avoir peur. Non seulement le régime perd sa légitimité, mais l’exercice du pouvoir est perçu comme une réaction de panique impuissante.
Nous connaissons tous la scène classique des dessins animés dans laquelle le chat se trouve au-dessus d’un précipice mais continue de marcher sans tenir compte de l’absence de sol sous ses pattes ; il commence à tomber lorsqu’il baisse les yeux et aperçoit le gouffre. Lorsqu’il perd son autorité, le régime est comme un chat suspendu au-dessus du précipice.
Dans Le Shah (éd. 10-18, 1994), une description classique de la révolution de Khomeyni, Ryszard Kapuscinski situait le moment précis de cette rupture : un manifestant qui se trouvait à un carrefour de Téhéran refusa de bouger lorsqu’un policier lui ordonna de partir, et le policier embarrassé s’en alla ; en quelques heures, tout Téhéran avait entendu parler de cet incident et, bien que les combats de rue se soient poursuivis pendant des semaines, tout le monde savait d’une certaine façon que la partie était terminée. Assistons-nous à quelque chose de similaire ?
La couleur verte adoptée par les partisans de Moussavi, les cris « Allah akbar » qui retentissent depuis les toits de Téhéran le soir montrent qu’ils voient leur activité comme la répétition de la révolution de Khomeyni, en 1979, comme un retour à ses sources, l’effacement de la corruption ultérieure de la révolution. Ce retour aux sources n’est pas seulement programmatique ; il se rapporte davantage au mode d’activité des foules : l’unité incontestable du peuple, la solidarité générale, l’auto-organisation ingénieuse, l’improvisation de moyens pour exprimer la protestation, le mélange singulier de spontanéité et de discipline, comme la marche menaçante de milliers de personnes dans le silence. Nous avons affaire à un soulèvement populaire authentique des partisans déçus de la révolution.
Pour le dire en termes freudiens, le mouvement de protestation auquel nous assistons est le « retour du refoulé » de la révolution de Khomeyni. Enfin et surtout, cela signifie que l’islam renferme un véritable potentiel libérateur : pour trouver un « bon islam », nul besoin de remonter au Xe siècle ; nous l’avons ici, sous nos yeux.
L’avenir est incertain. Très probablement, les détenteurs du pouvoir endigueront l’explosion populaire, et le chat, au lieu de tomber dans le précipice, regagnera la terre ferme. Le régime, loin d’être le même qu’avant, sera juste un gouvernement autoritaire et corrompu parmi d’autres. Quelle que soit l’issue, il est important de garder à l’esprit que nous assistons à un grand événement émancipateur qui excède le cadre de la lutte entre les libéraux pro-occidentaux et les intégristes anti-occidentaux. Si notre pragmatisme cynique devait nous faire perdre la capacité de reconnaître cette dimension émancipatrice, alors nous, Occidentaux, serions en train d’entrer dans une ère post-démocratique, nous préparant à accueillir nos propres Ahmadinejad. Les Italiens connaissent déjà son nom : Berlusconi. D’autres attendent leur tour.

Lire le reste de cette entrée »

Mais que peuvent les frères ?

leave a comment »

La bunkerisation de l’Iran se poursuit, avec une répression plus féroce que jamais, le muselage de toute expression critique, le « procès » – une vieille affaire de paille et de poutre – des dirigeants occidentaux, qu’Ahmadinejad va à présent brandir à travers le monde, sous prétexte de répondre à Obama, qui se mêle de ses frères. Lire le reste de cette entrée »

C’est pourquoi Dieu

with one comment

Written by O.S

25 juin 2009 at 17:08

[Repères] : « L’étranger » dans la bible

leave a comment »

En quelques mots prophètes… Lire le reste de cette entrée »