anarchie pour l'évangile !

Posts Tagged ‘violence

Le « débat » burqa pris à contre pied

with one comment

Written by O.S

28 janvier 2010 at 15:40

CHASSE à L’ ENFANT

with 3 comments

Il s’en ouvre des débats ces temps-ci en France !

D’abord celui qui me fait plus penser à une démangeaison d’identité nationale, dont on sait si elle est menacée, et si cette menace est des plus pressantes, et  puis le ministre de l’Intérieur qui veut ouvrir « un débat » sur l’idée d’un « couvre-feu » pour les mineurs délinquants de moins de 13 ans.

Un foyer bien couvert leur suffirait pourtant largement.

Mais ce n’est pas un objet de débat, et ça n’intéresse pas les Français ; près des deux tiers d’entre eux ne s’attendent pas à une prochaine sortie de la crise. Alors les enfants des rues ! Une démangeaison facile !

Lire le reste de cette entrée »

Une vie à se mentir (un témoignage)

with one comment

Une jeunesse pleine de Vie !

with 2 comments

Contre l’asservissement des femmes

leave a comment »

Tears For FearsWoman In Chains Lire le reste de cette entrée »

« Qu’on arrête d’attendre »

leave a comment »

Keny Arkana, une jeune femme, et une haute flamme, où se consument toutes les étiquettes et les postures. Et quel souffle ! Je crois qu’elle a mis DIEU en marche sous chaque mot. Lire le reste de cette entrée »

Désobéir à l’injustice est la loi de l’homme libre

with 4 comments

François Vaillant sera jugé le 21 septembre par le tribunal correctionnel de Rouen (13 h 15, 4e chambre) pour avoir refusé un prélèvement ADN. Son interpellation faisait suite à un barbouillage de panneaux publicitaires avec les Déboulonneurs. Lire le reste de cette entrée »

WE, THE PEOPLE

leave a comment »

A la Une du numéro de Témoignage Chrétien en date du 3 septembre, ce titre résolu :  « Il faut savoir désobéir« . Le magazine propose d’ailleurs un dossier … pour apprendre ! Lire le reste de cette entrée »

Un, deux, trois, Soleil !

leave a comment »

« Le Temps aboli »

leave a comment »

Tel est le titre d’un passionnant et déroutant dialogue, qui s’est tenu en 1980 entre un homme de haute spiritualité et un scientifique audacieux. Le point de départ de ces dialogues est la question suivante : « L’humanité a-t-elle fait fausse route, ce qui a entraîné division, conflit et destruction perpétuels ? »

Lire le reste de cette entrée »

Pour que la paix mondiale advienne.

leave a comment »

Dans la rosée divine est l’espérance ultime du Jour.
Chaque minuscule résurrection
tient de la Résurrection. Lire le reste de cette entrée »

Rebiya Kadee, la femme qui effraie Pékin

leave a comment »

Le retour de l’islam libérateur !

leave a comment »

Qand un régime autoritaire approche de sa crise finale, sa dissolution suit en général deux étapes. Avant son effondrement, une mystérieuse rupture se produit : les gens réalisent tout d’un coup que la partie est terminée, et ils cessent d’avoir peur. Non seulement le régime perd sa légitimité, mais l’exercice du pouvoir est perçu comme une réaction de panique impuissante.
Nous connaissons tous la scène classique des dessins animés dans laquelle le chat se trouve au-dessus d’un précipice mais continue de marcher sans tenir compte de l’absence de sol sous ses pattes ; il commence à tomber lorsqu’il baisse les yeux et aperçoit le gouffre. Lorsqu’il perd son autorité, le régime est comme un chat suspendu au-dessus du précipice.
Dans Le Shah (éd. 10-18, 1994), une description classique de la révolution de Khomeyni, Ryszard Kapuscinski situait le moment précis de cette rupture : un manifestant qui se trouvait à un carrefour de Téhéran refusa de bouger lorsqu’un policier lui ordonna de partir, et le policier embarrassé s’en alla ; en quelques heures, tout Téhéran avait entendu parler de cet incident et, bien que les combats de rue se soient poursuivis pendant des semaines, tout le monde savait d’une certaine façon que la partie était terminée. Assistons-nous à quelque chose de similaire ?
La couleur verte adoptée par les partisans de Moussavi, les cris « Allah akbar » qui retentissent depuis les toits de Téhéran le soir montrent qu’ils voient leur activité comme la répétition de la révolution de Khomeyni, en 1979, comme un retour à ses sources, l’effacement de la corruption ultérieure de la révolution. Ce retour aux sources n’est pas seulement programmatique ; il se rapporte davantage au mode d’activité des foules : l’unité incontestable du peuple, la solidarité générale, l’auto-organisation ingénieuse, l’improvisation de moyens pour exprimer la protestation, le mélange singulier de spontanéité et de discipline, comme la marche menaçante de milliers de personnes dans le silence. Nous avons affaire à un soulèvement populaire authentique des partisans déçus de la révolution.
Pour le dire en termes freudiens, le mouvement de protestation auquel nous assistons est le « retour du refoulé » de la révolution de Khomeyni. Enfin et surtout, cela signifie que l’islam renferme un véritable potentiel libérateur : pour trouver un « bon islam », nul besoin de remonter au Xe siècle ; nous l’avons ici, sous nos yeux.
L’avenir est incertain. Très probablement, les détenteurs du pouvoir endigueront l’explosion populaire, et le chat, au lieu de tomber dans le précipice, regagnera la terre ferme. Le régime, loin d’être le même qu’avant, sera juste un gouvernement autoritaire et corrompu parmi d’autres. Quelle que soit l’issue, il est important de garder à l’esprit que nous assistons à un grand événement émancipateur qui excède le cadre de la lutte entre les libéraux pro-occidentaux et les intégristes anti-occidentaux. Si notre pragmatisme cynique devait nous faire perdre la capacité de reconnaître cette dimension émancipatrice, alors nous, Occidentaux, serions en train d’entrer dans une ère post-démocratique, nous préparant à accueillir nos propres Ahmadinejad. Les Italiens connaissent déjà son nom : Berlusconi. D’autres attendent leur tour.

Lire le reste de cette entrée »

Mais que peuvent les frères ?

leave a comment »

La bunkerisation de l’Iran se poursuit, avec une répression plus féroce que jamais, le muselage de toute expression critique, le « procès » – une vieille affaire de paille et de poutre – des dirigeants occidentaux, qu’Ahmadinejad va à présent brandir à travers le monde, sous prétexte de répondre à Obama, qui se mêle de ses frères. Lire le reste de cette entrée »

La haine anéantie

leave a comment »

Il ne fait aucun doute que nous finissons par devenir cela même contre quoi nous nous battons…


Lire le reste de cette entrée »

Femmes courage en Iran

leave a comment »

« Na Ahmadi, Na Moussavi, Faghat Azadi » (Ni Ahmadi, ni Moussavi, seulement la liberté)

leave a comment »

L’écrit d’un jeune, la prière d’une femme, le cri d’un peuple, Téhéran le 19 juin 2009 au soir…
Lire le reste de cette entrée »

Iran, avant l’embrasement (mise à jour : 22/06/2009)

leave a comment »

Petit résumé des perspectives…

Lire le reste de cette entrée »

[Repères] : « L’étranger » dans la bible

leave a comment »

En quelques mots prophètes… Lire le reste de cette entrée »

« Servir Dieu » ?

with 2 comments

 » Nous avons pris le parti de la simplicité. Certains experts le trouveront outrageant, mais nous savons que des femmes et des hommes éprouvent de la difficulté à comprendre. C’est à eux que nous nous adressons. «  Lire le reste de cette entrée »

Erwan Redon, Professeur désobéissant

with 2 comments

Ce Cri qui court dans la jeunesse

with 3 comments

La « dernière génération à pouvoir tout changer ». Lire le reste de cette entrée »

Barack Obama : « Salam alikoum »

with 9 comments

« Je suis venu chercher un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde (…) Lire le reste de cette entrée »

Written by O.S

4 juin 2009 at 14:38

Julien Coupat, paroles pour la jeunesse !

leave a comment »

« Une insurrection que l’on porte avec soi partout… »

leave a comment »

La violence a de multiples visages – violences physiques et violences morales, brutalité, mensonge, profitations – et autant de justifications, de chaque côté. Lire le reste de cette entrée »

L’Hypothèse communiste ?

with 2 comments

L’Hypothèse communiste est elle-même une dérivation du Plan de Bonheur Partagé de l’évangile (via, au XVIème siècle le millénariste Thomas Müntzer, en qui Engels, le compagnon idéologique de Marx, vit « le premier prophète de la révolution prolétarienne »).

Mais alors que dans l’application évangélique véritable – qui reste à venir -, l’amour libérateur détrône victorieusement toute domination et se répand ; 
dans le communisme, un pouvoir remplace un pouvoir, et referme l’horizon.

 

 

 

«  C’est grande insolence que de se reposer illusoirement sur les anciens usages de gouvernement.  » Thomas Münzer, 1524.

 

 

.

Range ton épée ! Et mets l’amour au monde.

with 6 comments

Appel ordinaire à déposer les armes. Lire le reste de cette entrée »

/A faire savoir/ « MONSIEUR LE PRESIDENT, JE VOUS FAIS UNE LETTRE… »

leave a comment »

 Monsieur le Président, Lire le reste de cette entrée »

Enfances en cage

with 4 comments

[Repères] : aberrations et complaisances de la lutte antisectes

leave a comment »

 « Révolution culturelle dans la lutte antisectes » Lire le reste de cette entrée »